RMC Sport

Incidents de Nice-OM: le Gym déplore "l'attitude irresponsable" de plusieurs membres du club phocéen

Dans un communiqué publié ce lundi soir, l'OGC Nice a condamné fermement "les jets de bouteille" et les incidents survenus lors de la rencontre face à l'OM en Ligue 1. Mais les dirigeants du Gym pointent aussi du doigt la responsabilité de plusieurs joueurs et membres du staff du club phocéen.

L'OGC Nice a condamné ce lundi dans un communiqué les jets de bouteilles qui ont eu lieu lors du match de Ligue 1 face à Marseille. Mais le Gym a aussi estimé que "le point de bascule" avait été "l'attitude irresponsable de plusieurs membres du club marseillais".

Selon l'OGCN, "rien n'excuse les jets de bouteille dont plusieurs individus isolés se sont rendus coupables" mais "il n'en demeure pas moins que le point de bascule est l'attitude irresponsable de plusieurs membres du club marseillais". Après plus d'une heure et demie d'interruption, le match a été définitivement arrêté dimanche soir, alors que Nice menait 1-0, l'OM refusant de revenir sur le terrain.

La responsabilité de l'OM mise en cause

Dans son communiqué, le club azuréen pointe notamment "l'inconscience de deux joueurs cadres de l'OM (Dimitri Payet et Alvaro Gonzalez, ndlr) perdant toute maîtrise en visant des spectateurs à bout portant, puis celle d'un adjoint de Jorge Sampaoli traversant le terrain pour agresser et mettre KO un supporter, qui n'avait certes rien à faire sur le terrain, mais qui n'en est pas moins toujours hospitalisé".

Nice affirme aussi que deux de ses joueurs, l'attaquant néerlandais Justin Kluivert et le défenseur français Jean-Clair Todibo, ont été "agressés à leur tour gratuitement par un membre de la sécurité marseillaise". Le club parle aussi de "provocations et dérapages propices aux débordements de plusieurs joueurs marseillais dès la première période", qu'il juge "déterminants dans le déroulé de ces déplorables événements".

"Joueurs, entraîneur, staff, dirigeants, et personnel de sécurité de l'OM n'ont eu de cesse d'envenimer la soirée. Là où il est de la responsabilité des acteurs de l'apaiser, comme l'ont fait les Aiglons et Christophe Galtier", estime encore le Gym.

GL avec AFP