RMC Sport

Incidents Lens-Lille: le président de la commission de discipline tire la sonnette d'alarme

Sébastien Deneux, président de la commission de discipline de la LFP, justifie auprès de RMC Sport la mise en instruction du dossier Lens-Lille après les incidents du week-end. Et s'inquiète des multiples débordements constatés en peu de temps dans les stades français.

Comme attendu, la commission de discipline de la LFP - réunie ce lundi - a décidé de mettre en instruction le dossier Lens-Lille, après les incidents de samedi à Felix-Bollaert. Une manière de se donner un peu de temps pour déterminer les responsabilités de chacun, avant d'annoncer ses décisions définitives le 6 octobre prochain.

Mais en attendant, l'instance a tout de même voulu frapper fort, en prenant des mesures conservatoires et en sanctionnant les deux clubs. Jusqu'au 6 octobre, le RCL devra ainsi jouer ses matchs à domicile (deux, en l'occurrence) à huis clos. Et le LOSC, lui, verra son parcage visiteurs fermé pour son prochain match à l'extérieur.

"Nous constatons une séquence très préoccupante"

Contacté par RMC Sport, le président de la commission de discipline, Sébastien Deneux, justifie ces premières décisions: "A la hauteur de la gravité de ces débordements et incidents, il faut à la fois prendre les premières mesures rapidement, et le temps de ces deux semaines d'instruction. Surtout pour évaluer de manière complète les responsabilités de chacun. Nous sommes une instance disciplinaire, qui doit faire la lumière pour juger de la façon la plus juste."

Une instance assez sollicitée, aussi, depuis le début de la saison pour des faits du genre. Ce que déplore Deneux. "Comme tous, nous constatons une séquence très préoccupante, poursuit-il. Quatre incidents depuis la reprise en Ligue 1 impliquant des groupes de supporters alors que nous sommes à la sixième journée, c’est évidemment beaucoup trop."

Il y a trois semaines, la commission avait notamment dû prendre des sanctions après les graves incidents de Nice-OM, le 25 août à l'Allianz Riviera. En plus d'infliger un point de pénalité aux Aiglons, elle avait décidé, entre autres, de donner le match à rejouer.

C.C. avec Arthur Perrot