RMC Sport

Incidents Nice-OM: jugé ce mercredi, le supporter soupçonné d’avoir agressé Payet risque gros

Un mois après les incidents qui ont conduit à l’interruption du match entre Nice et l’OM à l’Allianz Riviera, le supporter du Gym soupçonné d’avoir agressé Dimitri Payet sur la pelouse va être jugé ce mercredi. L’homme de 28 ans encourt une peine de prison.

Il a agi sans réfléchir aux conséquences. Grisé par l’ambiance et aveuglé par la colère. C’est en tout cas ce que Tony C. a expliqué lors de son audition face aux enquêteurs de la sûreté départementale des Alpes-Maritimes, le 24 août dernier. Deux jours plus tôt, ce supporter de l’OGC Nice, abonné à la tribune Populaire Sud, était entré sur la pelouse de l’Allianz Riviera pour s’en prendre à Dimitri Payet. Au cœur des incidents qui ont entraîné l’interruption du match entre Nice et l’OM (la rencontre a été reprogrammée au 27 octobre dans un lieu encore inconnu).

Un mois plus tard, cet homme de 28 ans va être jugé ce mercredi pour son comportement, comme l'indique 20 Minutes. Inconnu des services de police, il risque jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45.000 euros d’amende pour son intrusion sur le terrain et les "violences volontaires en réunion" dont il est soupçonné. Depuis cette soirée houleuse, Tony C. a été placé sous contrôle judiciaire. Interdit de stade, il a dû pointer deux fois par semaine au commissariat de Mandelieu-la-Napoule, où il réside et travaille en tant que préparateur de commande.

"Je ne voulais pas faire mal"

"C’est regrettable, je suis le premier écœuré de ce que j’ai fait. C’est la plus grosse connerie de ma vie. Je regrette ce qui s’est passé, a-t-il expliqué lors de son audition le mois dernier, selon un extrait du procès-verbal dévoilé par L’Équipe. Je voulais demander des explications, mais pas forcément dans la violence (…) Une fois sur le terrain, j'ai vu trois joueurs marseillais arriver devant moi, Payet, Gerson et Kamara. J'ai mis mon pied pour les repousser et après, je me suis échappé directement. Je ne voulais pas faire mal. Un joueur de Nice m'a écarté. Je me suis rendu compte que c'était une connerie. J'ai touché Gerson, j'en suis sûr. Il était devant Payet et je l'ai touché avec mon pied. Par contre, je ne voulais pas frapper quiconque. C'est un mauvais réflexe. Je m'en suis rendu compte aussitôt. Je suis reparti en tribune, je ne voulais pas que ça aille plus loin, mais je savais que j'avais fait une connerie".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport