RMC Sport

Info RMC Sport - Quand Blanc perd ses nerfs

Laurent Blanc

Laurent Blanc - AFP

INFO RMC SPORT - Exaspéré par l’attitude de ses joueurs et le scénario de la défaite parisienne à Bastia (4-2), samedi, Laurent Blanc a piqué une grosse colère dans le vestiaire après le match, notamment à l’encontre de ses cadres.

La scène révèle parfaitement l'ambiance qui règne actuellement au PSG. Excédé par l'attitude de ses joueurs qui rentrent au vestiaire après la débâcle de Bastia (défaite 4-2 après avoir mené 2-0), Laurent Blanc cède à la colère. « Si vous voulez me lâcher, ça va être compliqué pour vous », clame en substance l’entraîneur parisien. Il ajoutera aussi, en s'adressant aux cadres du groupe : « Les pseudo-stars, c'est à vous de vous réveiller maintenant ! »

L'attitude notamment de Zlatan Ibrahimovic, fantomatique en Corse, interpelle en interne. Les membres du staff ne reconnaissent pas celui qui était il y a encore quelques mois le patron du vestiaire et qui recadrait régulièrement ses coéquipiers. Aujourd'hui, dans l'intimité du groupe, il est décrit comme transparent, sans intervention ou prise de parole.

Un discours qui a choqué des joueurs

Face à ses joueurs, Laurent Blanc a aussi fait référence à sa situation personnelle, indiquant qu'il ne faisait pas partie des murs du PSG et que son contrat n’étant pas à durée indéterminée. Et qu’il pouvait donc se faire virer à tout moment. Par ces mots, l’ancien sélectionneur de l’équipe de France cherchait à faire comprendre à ses joueurs qu'ils courraient à la catastrophe. Un discours qui a surpris et même choqué certains coéquipiers de Thiago Silva.

Paradoxalement, cette cassure avec le staff parisien contraste avec la bonne ambiance générale qui règne entre les joueurs, comme le relate une source proche du vestiaire. Au sein des doubles champions de France, on redouterait désormais de vivre à Paris la fin de saison calamiteuse que Laurent Blanc a connue à la tête de Bordeaux juste avant son départ de Gironde.

L. Fernandez : « Ça peut bouger à tout moment »

Dans une situation délicate après la défaite du PSG à Bastia (2-4), Laurent Blanc sera-t-il aux commandes du club parisien jusqu’à la fin de la saison ? Rien n’est acquis pour Luis Fernandez, qui attend les matches à Saint-Etienne, demain en quart de finale de la Coupe de la Ligue et ce week-end contre Evian-TG en championnat. « Laurent Blanc est fragilisé, on le sait, s’exclame le membre de la Dream Team RMC Sport. On ne sait pas ce qu’il peut se passer. Ça peut bouger à tout moment. Un entraîneur a des objectifs à atteindre. On parlait des problèmes de Luis Enrique avec Messi. S’il avait perdu face à l’Atlético Madrid (victoire 3-1), il pouvait être débarqué dans les quinze jours ou dans le mois qui suivait. Les résultats conditionnent toujours le maintien d’un entraîneur. »

LB et MBo