RMC Sport

Krychowiak explique son échec au PSG et se paie encore Emery

Dans un entretien accordé au média russe Championnat, Grzegorz Krychowiak est revenu sur son aventure au PSG, qui l'a prêté l'été dernier au Lokomotiv Moscou avec option d'achat obligatoire. L'international polonais n'épargne pas Unai Emery.

Avant de s’imposer comme un titulaire indiscutable cette saison au Lokomotiv Moscou, où il est prêté avec option d’achat obligatoire, Grzegorz Krychowiak a vécu des moments compliqués au PSG, avec de longs passages sur le banc. De son aventure parisienne, l’international polonais n’a pas franchement digéré l’attitude qu’aurait eu envers lui Unai Emery. "A chaque fois que je quittais un entraînement, je me posais la même question. Avant de signer un contrat avec le PSG, j’ai demandé à Emery s’il voulait vraiment m’avoir dans l’équipe. Il avait répondu "oui". Je me suis dit: "Il me connaît, il sait comment je joue. Pourquoi refuser?" Trois mois plus tard, Emery a déclaré qu’il ne me voulait pas dans l’équipe", détaille-t-il dans un entretien au média russe Championnat.

"Je lui ai demandé de s’expliquer"

"Je suis tellement en colère contre lui. Je n’ai pas compris ce qui avait pu changer, je lui ai demandé de s’expliquer. Tout ce que j’avais à faire, c’était d’accepter cette situation et d’aller dans un autre club. On s’est expliqué. Mais à chaque fois que je quittais son bureau, j’étais encore plus en colère qu’avant", ajoute Krychowiak, qui explique avoir connu "une période difficile" au PSG et avoir lui-même demandé aux dirigeants parisiens de le laisser changer de club. "Je n’ai pas beaucoup joué. Les gens ont beaucoup parlé sur moi. A un moment donné, j’ai décidé que j’étais fatigué de cette situation et qu’il valait mieux me concentrer sur mon travail", précise l’ancien Sévillan, qui se dit aujourd’hui pleinement épanoui au Lokomotiv Moscou, où il n'a plus quitté le onze de départ depuis deux mois.

Ce n'est pas la première fois que Krychowiak se paie Emery. "J’ai parlé à l’entraîneur mais à chaque fois j’étais déçu. J’ai passé deux années avec lui au FC Séville. Il m’a dit de venir et je n’ai pas joué", avait-il déploré en octobre 2017 au micro d'ESPN.

RR