RMC Sport

La fédé anglaise se mouille (encore) en faveur de Ben Arfa

Hatem Ben Arfa est toujours l'attente.

Hatem Ben Arfa est toujours l'attente. - AFP

Alors que le cas Ben Arfa n’a toujours pas été tranché par la FIFA, le joueur français actuellement en salle d’attente à l’OGC Nice a de nouveau reçu le soutien de la fédération anglaise (FA) qui, dans un courrier adressé à l’instance internationale, a réaffirmé qu’elle ne considérait pas « les matches des U21 comme des rencontres officielles ».

C’est ce qui s’appelle prendre ses responsabilités. Dans un courrier adressé mercredi à la FIFA, la fédération anglaise (FA) a souhaité « dissipé toute ambigüité » concernant le match joué l’été dernier par Hatem Ben Arfa avec les jeunes de Newcastle qui empêche le Français d’évoluer avec l’OGC Nice, en écrivant : « Nous ne considérons pas les matches des U21 comme des rencontres officielles ».

Une prise de position « courageuse » et « adulte » de la part d’une fédération qui souhaite libérer de toute contrainte Hatem Ben Arfa, particulièrement appréciée du côté des Aiglons. « Comme visiblement, il y a un trouble dans l’esprit de certains quant à l’interprétation à avoir de la première lettre de la Fédération anglaise écrite début janvier, l’OGC Nice apprécie que la FA ait réécrit mercredi un courrier pour dissiper toute ambigüité, a souligné Nice dans un communiqué. Transmis aux instances, ce courrier a également été porté à notre connaissance. Il est extrêmement explicite. Cette affirmation, rédigée au présent, ne laisse aucune équivoque quant à son interprétation. D’autant que la Fédération anglaise a pris le soin d’étayer cette position dans son courrier. »

La balle dans le camp de la FIFA

La balle est donc plus que jamais dans le camp de la FIFA qui, après avoir rendu un premier avis consultatif défavorable, a de nouveau été saisie en milieu de semaine par la Fédération Française de Football pour « rendre une décision claire et nette ».

Pour rappel, Hatem Ben Arfa n’est pour le moment pas autorisé à renouer avec la Ligue 1 et à défendre les couleurs de Nice, les textes de la FIFA interdisant tout joueur d’évoluer pour trois clubs au cours d’une même saison. L’instance suprême estime en effet que l’ancien Lyonnais a évolué pour Hull City et Newcastle, bien qu’il s’agissait dans ce cas précis d’un match amical avec les U21.

la rédaction avec YP à Nice