RMC Sport

La grinta d'Ocampos, l'assurance de Mandanda, le calvaire de Sarr: les notes de Nice-OM

-

- - -

Cueilli à froid par Nice, l'OM a fini par renverser la vapeur sur la pelouse des Aiglons, ce dimanche soir en clôture de la 8e journée de Ligue 1 (2-4). Autant grâce à un brin de réussite que par les défaillances azuréennes.

Balotelli avait pourtant donné le "la"

En sautant plus haut que tout le monde et précisément plus haut que Rolando, il avait mis l'OGC Nice sur orbite dès la 4e minute de jeu, inscrivant au passage son 5e but de la saison en Ligue 1, son 4e de l'exercice à domicile. Il pensait avoir offert à son équipe une nouvelle balle de break en envoyant Saint-Maximin au duel avec Steve Mandanda (38e). Mais il n'en a rien été. Hormis une autre frappe cadrée, il a disparu lentement mais sûrement des débats.

Sarr a déraillé

A lire aussi: le film du match

Alors que Nice ne semblait pas particulièrement en danger, sa glissade dans la surface est à l'origine du but contre son camp de Lees-Melou, qui coupe devant un Cardinale impuissant un centre de Thauvin... qui venait d'éliminer Malang Sarr, définitivement marron sur cette action. Cette double défaillance a laissé des traces, puisque le jeune défenseur niçois, qui dépannait dans le couloir gauche l'absence de Jallet, s'est montré d'une très grande fébrilité par la suite. Remplacé par Marlon (75e)

Cardinale avait les mains glissantes

Et pas que. S'il ne peut rien sur le premier but d'Ocampos (26e) et le csc de Lees-Melou (40e), sa responsabilité est en revanche totale sur le deuxième but de l'Argentin, où après avoir repoussé le ballon dans les airs, il ne décolle jamais du sol pour s'opposer à Ocampos (44e). Pas assez réactif sur la frappe de Luiz Gustavo (48e), il a systématiquement relâché les tirs lointains des attaquants de l'OM. Et fait passer autant de frissons dans les travées de l'Allianz Riviera.

LES NOTES DE NICE

Cardinale 3
Souquet 3,5
Dante 4
Le Marchand 4
Sarr 3 (remplacé par Marlon, 75e)
Lees-Melou 4 (remplacé par Ganago, 75e)
Seri 5
Mendy 4,5
Saint-Maximin 5,5
Balotelli 4,5
Pléa 4

Ocampos persiste et signe

A lire aussi: Nasri tacle l'OM

L'Argentin a beau ne pas faire l'unanimité auprès des supporters et des observateurs, après Toulouse où il avait entériné le succès des siens, il a encore rendu à son entraîneur la confiance que ce dernier persiste à placer en lui. Dimanche soir, il a été le meilleur Marseillais, celui qui est allé se frotter systématiquement à la défense niçoise quand le score ne tournait pas en faveur des siens. Il est surtout celui qui a réduit l'écart de près - et avec réussite puisque Thauvin manque sa reprise - et donné l'avantage aux siens, inscrivant ses 3e et 4e buts de la saison.

Luiz Gustavo, drôle de soirée

Pas vraiment à son avantage en début de match, le Brésilien a su élever le ton au bon moment, en récupérant une passe mal assurée - ou trop tranquille, c'est selon - de Mendy et en initiant l'action - c'est sa frappe qui est repoussée par Cardinale - qui mène au troisième but phocéen, signé Ocampos (44e). Il a offert un écart beaucoup plus confortable en seconde période, en trompant - avec la complicité de Dante - Cardinale d'une frappe tendue et sèche du gauche. Mais son pied un peu haut sur un tacle appuyé sur Lees-Melou lui a coûté la fin du match (66e). Son carton rouge pourrait bien, aussi, lui coûter le classique dans trois semaines face au PSG.

Steve Mandanda, "El Fenomeno" a répondu présent

Battu de près sur la tête de Balotelli (4e), impuissant sur la frappe de Seri, contrée par le dos de Rami (16e), Steve Mandanda aurait pu sombrer dans ce match rocambolesque. Au lieu de cela, l'international français a su serrer la vis au moment opportun. Sur le penalty de Pléa, obtenu pour une faute grossière de Sertic sur Saint-Maximin, sur lequel il se détend bien (83e). Puis en deux temps sur le corner qui suit, en attrapant en l'air une tentative de Seri (84e). Mandanda s'était aussi montré précieux sur une frappe du gauche (déjà) de Seri (15e) et avait vu Saint-Maximin manquer son duel face à lui (38e). Auteur de neuf arrêts et élu homme du match.

A lire aussi: l'Allianz Riviera a rendu hommage aux victimes

LES NOTES DE L'OM

Mandanda 8
Sakai 6
Rami 7
Rolando 5,5
Amavi 6
Gustavo 6
Anguissa 6
Payet 7 (remplacé par Sarr, 68e)
Ocampos 8
Njie 5 (remplacé par Germain, 77e)
Thauvin 6,5 (remplacé par Sertic, 69e)

A.D