RMC Sport

Larqué: "A l’OL, on vend les bijoux de famille !"

-

- - -

Rien ne va plus à l’Olympique Lyonnais, qui pointe à une décevante neuvième place du classement à la trêve. Hubert Fournier est plus que jamais sur la sellette. Jean-Michel Larqué, membre de la Dream Team RMC Sport, estime toutefois que le problème est plus global.

« Il n’a échappé à personne qu’on a parlé d’Hubert Fournier, qu’on a reporté la décision... Et que dans les dernières déclarations du président de l’Olympique Lyonnais, il était question d’Hubert Fournier mais aussi d’autres personnes. Certains se sont tournés vers le staff, d’autres vers la cellule de recrutement, d’autres vers le staff médical.

Ce qui m’inquiète le plus aujourd’hui, au-delà de la situation de l’Olympique Lyonnais, qui n’est pas du tout conforme à ce qu’on pouvait espérer avec les investissements consentis et ce qui avait été fait la saison dernière, c’est que tout est parti en quenouille, on a tout jeté dans le siphon. La solidarité de l’an dernier, le talent, on ne les voit plus. Quant aux recrues, c’est une catastrophe nationale.

« Ça sonne creux dans le raisonnement et dans le diagnostic »

On pouvait éventuellement se raccrocher à Rafael, mais il a encore été blessé. J’aime bien Mapou (Yanga-Mbiwa) mais c’est terrifiant. Darder, pour qui on a fait des pieds et des mains, c’est très décevant. Beauvue, ils n’en veulent plus. On est dans un brouillard total ! A côté de ça, on parle aussi beaucoup, à juste titre, du centre de formation de l’Olympique Lyonnais. Mais Martial est parti, Bahlouli est parti, Benzia, N’Jie, Zeffane aussi. On parle aussi du départ de Ghezzal… On vend les bijoux de famille ! Et on n’est plus sûrs du départ de Fournier.

On ne sait pas si, dans les responsabilités, Jean-Michel Aulas évoque les siennes ou celles de son conseiller Bernard Lacombe. Ça sonne creux dans le raisonnement, dans le diagnostic aussi. Et dès début janvier, on va partir dans le Stade des Lumières. Et vous avez remarqué qu’on avait eu beaucoup de mal à faire le plein à Gerland, y compris en Ligue des champions. Donc j’ai peur que ça sonne également creux dans les travées du Stade des Lumières. »