RMC Sport

OL: Génésio en pole, Anderson dans le staff ?

Bruno Genesio

Bruno Genesio - AFP

Bruno Genesio est en pole position pour succéder à Hubert Fournier, qui pourrait être limogé prochainement, sur le banc de l’OL. Sonny Anderson pourrait intégrer l’organigramme.

Le président de l’Olympique Lyonnais, Jean Michel Aulas, doit avoir des maux de tête. Depuis quelques jours, l’avenir de son entraîneur Hubert Fournier ne lui laisse pas le temps de respirer. Au sein du club, le débat divise. Plusieurs joueurs ont fait part à leur président qu’une rupture était consommée avec Fournier. Pour autant, le boss de l’OL a toujours essayé de gagner du temps et de mettre la pression sur son staff mais aussi ses joueurs.

La tendance la plus forte ces dernières heures était un départ d’Hubert Fournier. Un changement opérationnel important qui permettrait surtout de répondre aux attentes de certains joueurs qui n’arrivent plus à travailler avec leur coach. Aulas sait qu’en licenciant Fournier, une partie du vestiaire serait satisfaite.

Genesio est très apprécié du vestiaire

Aussi, on évoquait ces dernières heures la possibilité de privilégier une piste interne avec un élément bien connu de l’OL : l’actuel adjoint Bruno Genesio, apprécié par le vestiaire. Il est prêt à devenir le coach principal de Lyon et s’en sait capable.

Un ancien de l’OL pourrait faire son retour dans ce nouvel organigramme. Il s’agit de Sonny Anderson. Le président lyonnais aimerait bien faire revenir le Brésilien, qui a joué à l’OL entre 1999 et 2003, pour créer une vraie dynamique autour du club pour l’entrée dans le nouveau stade.

Un licenciement estimé à 1,5 million

Cette hypothèse pourrait plaire à certains joueurs mais ferait moins sourire les actionnaires. Un licenciement de Fournier couterait environ 1,5 million à l’OL. Une somme importante quand on connait les investissements réalisés par Lyon ces derniers mois. Mais le président Aulas est conscient qu’un mauvais classement de l’OL aurait des conséquences financières plus néfastes qu’un licenciement de Fournier.

Une petite surprise n’est toutefois pas à négliger, puisqu’Aulas devait se rendre ce mardi à l’étranger pour discuter avec un technicien non-français. Reste à savoir si cela peut remettre en cause la possible nomination de Genesio. 

M.Bo