RMC Sport

Le doublé de Benzia, le raté de Valbuena, la banderole lyonnaise… les tops et les flops d'OL-Lille

Mathieu Valbuena

Mathieu Valbuena - AFP

L’Olympique Lyonnais s’est incliné ce samedi en match décalé de la 22e journée de Ligue 1 contre Lille (1-2), au Parc OL. Le coup tactique réussi par Patrick Collot ou le raté improbable de Valbuena… place aux tops et aux flops de la rencontre.

LES TOPS

Le coup tactique de Patrick Collot

Sur la pelouse du Parc OL, l’entraîneur nordiste avait décidé de placer ses joueurs dans un étonnant 5-2-3, système rarement utilisé en Ligue 1. Et ce dispositif mis en place par Patrick Collot s’est révélé redoutable. Et ce même après la sortie rapide sur blessure de Basa en début de seconde période, puisque Sunzu a parfaitement suppléé le Monténégrin. Un trio axial performant, deux couloirs Corchia-Palmieri attentifs et un travail de repli efficace des offensifs Bauthéac et Benzia ont permis aux Dogues de n’offrir aucune solution à l’OL, et de se projeter rapidement en contre. Un coup tactique payant.

Yassine Benzia

Face à son club formateur, Yassine Benzia a livré un match plein. Utilisé comme milieu relayeur par Frédéric Antonetti en début de saison, l’attaquant a été replacé dans le couloir droit par Patrick Collot. Très généreux dans le repli défensif, l’international algérien a également été le principal animateur lillois sur le plan offensif : une passe presque décisive sur un gros loupé de Bauthéac (27e), un but chanceux sur une frappe déviée par Yanga-Mbiwa (0-1, 38e), puis un penalty transformé sous la barre (0-2, 80e). Ses deux premières réalisations de la saison.

A lire aussi >> De l’OL à la Roma, sans passer par Nice: la semaine intense de Clément Grenier

LES FLOPS

Le cauchemar de Mathieu Valbuena

Le visage perdu dans le vague, la tête dans les filets… Mathieu Valbuena n’en revient pas. L’international français vient de rater un but tout fait. Après un débordement de Cornet, Enyeama détourne le ballon à cinq mètres de sa ligne. Valbuena est le plus prompt, mais manque sa reprise devant le but vide. Son ballon heurte la transversale et file au-dessus (71e). Quelques minutes plus tard, l’ancien Marseillais offre un penalty au LOSC pour une défense maladroite sur Corchia. Une soirée cauchemar.

Le manque de constance de l’OL

Après la victoire obtenue contre l’OM (3-1), les Lyonnais espéraient enchaîner et ne pas retomber dans leurs travers aperçus une semaine plus tôt, sur la pelouse de Caen (défaite 3-2). Mais une nouvelle fois, les hommes de Bruno Genesio n’ont pas réussi à imposer leur jeu face à une formation de seconde partie de tableau. Une première période poussive, puis un siège longtemps inefficace en seconde. Discret, Alexandre Lacazette a permis à l’OL de reprendre espoir sur penalty (1-2, 86e). Mais a aussi loupé le but de l’égalisation dans la foulée, sur un face-à-face mal négocié avec Enyeama (88e). Ses coéquipiers d’attaque, Fekir, Memphis et Valbuena n’ont pas été plus inspirés, et Lyon laisse échapper une belle chance de se rapprocher du podium, en attendant le choc PSG-Monaco de dimanche.

A lire aussi >> OL: Genesio ne veut pas "faire le fanfaron", mais il croit au titre

La banderole misogyne des Bad Gones

Alors que l’OL compte l’une des meilleures équipes féminines du monde, ses supporters n’ont pas vraiment respecté tout le travail mis en place depuis de nombreuses années par Jean-Michel Aulas. Ainsi, une banderole inappropriée montrant une femme à côté de la mention « -> Cuisine » a été déployée contre Lille. Tout aussi bête, le jet de projectiles à l’encontre d’Enyeama au cœur de la seconde période, constaté par l’arbitre de la rencontre et rapporté aux délégués.

A lire aussi >> C’est officiel, Gérard Lopez est le nouveau président du LOSC

D.W