RMC Sport

Le festival bordelais, l’exploit de Lorient, le carton d’Angers: le débrief de la 30e journée de Ligue 1

-

- - -

Soirée riche en rebondissements que celle du multiplex de la 30e journée de Ligue 1. Bordeaux a étrillé Montpellier (5-1), Angers a corrigé Guingamp (3-0)... et pendant que Toulouse et Rennes se neutralisaient (0-0), Lorient au prix d’un énorme finish a renversé le match de la peur qui l’opposait à Nancy (2-3).

Bordeaux-Montpellier (5-1) : les Girondins se sont vengés (et bien vengés)

Avaient-ils en tête la claque reçue à l’aller à la Mosson (4-0) le 17 décembre dernier ? Toujours est-il que les Bordelais avaient assuré le gain des trois points aux dépens de Montpellier après 45 minutes de jeu et notamment après sept minutes de feu, qui les auront vu ouvrir le score par Rolan (25e), doubler la mise par Sankharé (29e, son premier but sous les couleurs girondines) en sanctionnant une terrible perte de balle de Sessegnon et assurer le coup sur un penalty de Vada (32e) venu punir une main dans la surface de Hilton. Si Montpellier s’était en partie relancé grâce à un Boudebouz virevoltant et buteur sur penalty (47e), les Girondins ont définitivement éteint les débats grâce à Rolan (77e). Un succès de prestige, sous les yeux d’un Jean-Louis Triaud ému et honoré par ses anciens joueurs, qui permet aux Bordelais de recoller à l’OM (46 points) et à la 5e place. En revanche, c’est la grimace pour Montpellier (15e), qui signe encore un match sans succès (le quatrième) et qui a craqué en fin de match avec l’expulsion de Congré (81e) et une ultime banderille de Malcolm (90e).

Angers-Guingamp (3-0) : Mangani s’est (presque) occupé de tout

A lire aussi: le film du multiplex

La première période et l’absence de tirs cadrés ne pouvaient laisser augurer d’un feu d’artifice en seconde période sur la pelouse de Jean Bouin. Pourtant, les Angevins ont fini par faire plier l’En Avant (3-0), au terme d’un deuxième acte plein, guidé par la patte de Thomas Mangani, passeur décisif pour Bamba (63e) avant de faire lui-même trembler les filets bretons (69e). Diedhiou fermera le bal (83e) pour un succès peut-être synonyme de maintien pour le SCO, 9e avec 39 points - un de plus que Guingamp (10e) - et à deux longueurs d’une équipe encore en lice pour une place européenne… Saint-Etienne.

Nancy-Lorient (2-3) : enfin le déclic pour les Merlus ?

Samedi noir pour Jacques Rousselot. Quelques heures après avoir vu son rêve de présider la Fédération Française de Football s’envoler avec la réélection de Noël Le Graët, le président lorrain a vu son équipe s’effondrer à domicile devant Lorient… et ce alors que l’ASNL menait sereinement à la pause (2-0, buts de Maouassa et Dia). Mais un but de Moukandjo (66e), un autre de Lautoa validé par la goal line technology (87e) puis un contre gagnant – rendu fatal par une sortie ratée de Chernik au-devant de Waris – conclu par Mvuemba (90e+4) ont fini par renverser des Lorrains totalement tétanisés en fin de match. Grâce à ce succès, Lorient revient à trois longueurs de sa victime du jour et de la place de barragiste. Et si ce succès était le déclic tant attendu pour les Merlus ? Gare aux conséquences de ce match et de ce samedi soir pour les Nancéiens.

A lire aussi: les tops et flops de Nantes-Nice

Toulouse-Rennes (0-0) : le TFC a perdu la clé

Vu le score et le titre, vous aurez compris qu’on parle évidemment de la clé d’un succès en Ligue 1 pour Toulouse. La troupe de Pascal Dupraz a signé un cinquième match consécutif sans victoire donc ce samedi soir face à des Rennais tout aussi décevants dans le jeu et pas plus mordants après le carton rouge reçu par Blin dans les rangs violets (62e). Ce triste résultat entérine peut-être deux réalités pour les deux équipes : Toulouse (12e, 37 pts) ne semble pas promis à autre chose qu’une dernière ligne droite en roue libre dans ce championnat et Rennes (8e, 39 pts), avec un seul succès lors de ses onze derniers matches de L1, semble incapable d’aller se mêler à la lutte pour la 5e place, synonyme de strapontin européen.