RMC Sport

La pétard de Seri, le carton jaune de Nakoulma: les tops et flops de Nantes-Nice

-

- - -

Au terme d’un match qu’il aura globalement dominé, Nantes a été tenu en échec par Nice (1-1). Pas forcément un bon résultat pour les Azuréens, qui laissent l’opportunité à Monaco et Paris de s’échapper au classement. Du côté nantais, la frustration est légitime au vu du nombre d’occasions et de ce penalty non sifflé sur Préjuce Nakoulma en fin de match.

TOPS

Le pétard de Seri

C’est vrai que le poids des absences commence sérieusement à se faire sentir dans les rangs niçois. Ce n’est pas pour autant qu’il faut oublier ceux qui restent à disposition de Lucien Favre. Cela concerne moins Mario Balotelli, toujours autant à la peine à l’extérieur cette saison. Mais plus Jean-Michael Seri. L’international ivoirien s’est occupé de tout devant sa défense et a pu animer le jeu de son équipe. Sa frappe limpide du droit, après une jolie talonnade de Belhanda, est aussi splendide que décisif pour son équipe.

A lire aussi: le film du match

Sala, série en cours

Pour la troisième fois dans ce mois de mars, il a fait trembler les filets adverses. Et comme d’habitude, son but – son neuvième en Ligue 1 cette saison – a compté pour les Nantais. Auteur de l’ouverture du score, Emiliano Sala a permis aux siens de prendre un point face à Nice (1-1). Dommage qu’il n’ait pas pu continuer sur sa lancée dans ce match et conclure d’autres situations favorables pour les siens et notamment, lorsque les Canaris ont retrouvé des couleurs, cette balle de match en fin de rencontre (78e).

FLOPS

Et Balotelli s’est mis à bouder

Il a cherché à éviter le regard de Lucien Favre, qui souhaitait le remplacer par Mickaël Le Bihan. S’il a pu gratter quelques secondes, Mario Balotelli a bien fini par se faire une raison, remplacé à la 85e minute de jeu ce samedi sur la pelouse de la Beaujoire. L’ancien joueur de Liverpool n’a pas caché son mécontentement avant de sortir, preuve qu’il n’a pas été totalement muet lors de ce match. Face au but, « Super Mario » a confirmé ses difficultés à l’extérieur à rester « Super », en bouclant une nouvelle rencontre loin de l’Allianz Riviera sans le moindre but inscrit, lui qui en totalise 10 cette saison en Ligue 1. Avec deux petits tirs (1 hors cadre et un coup franc directement dans le dur), on ne peut pas dire qu’il se soit particulièrement employé.

A lire aussi-Balotelli : "je suis vraiment très bien ici"

Le carton jaune de Nakoulma

Auteur d’un doublé salvateur (et de ses deux premiers buts en Ligue 1) le week-end dernier, Préjuce Nakoulma a bien tenté de bisser face à Nice. A la peine en première période, la recrue hivernale des Canaris a haussé le ton, au point d’être impliqué dans toutes les actions chaudes de Nantes (78e), de buter sur Cardinale (67e), de trouver la barre (55e) ou de rater de peu la mire (69e). Mais l’intéressé a quitté la pelouse encore plus frustré lorsque l’arbitre de la rencontre Benoit Millot a brandi un carton jaune à son encontre pour simulation, alors qu’il avait été bousculé dans la surface… et aurait donc pu bénéficier d’un penalty, à la grande, très grande colère de Sergio Conceiçao.

Un nul… qui éloigne Nice du titre

Dire que la course au titre pour Nice est terminée serait prématuré. Mais les Aiglons n’ont pas fait une bonne opération dans ce sens, c’est certain, en se faisant accrocher à Nantes. Certes, le PSG n’est qu’à un point mais le club de la capitale pourra se détacher en cas de succès dimanche soir devant Lyon. Plus que le résultat, qui vient s’ajouter au nul déjà arraché une semaine plus tôt à Caen (2-2), c’est le contenu qui inquiète dans les rangs azuréens, pas aidés par les blessures (Cyprien, Pléa) mais sans inspiration et décevants offensivement (Balotelli donc mais aussi Eysseric, Belhanda). Si les Nantais peuvent, eux, regretter de ne pas avoir ajouté un gros à leur tableau de chasse, ils se consoleront en se rappelant que ce point les rapproche encore du maintien.