RMC Sport

Le PSG ne doit pas s’enfoncer dans la déprime à Lorient

Quatre jours après la terrible humiliation subie à Barcelone en Ligue des champions, le PSG retrouve la Ligue 1 ce dimanche soir (21h) à Lorient en clôture de la 29e journée de Ligue 1. Le match de la peur pour Unai Emery et ses hommes, obligés de gagner pour se remettre sur de bons rails.

Se remettre (un peu) la tête à l’endroit loin du Parc

Groggy, les Parisiens. Humilié mercredi à Barcelone en Ligue des champions, le PSG doit sans doute se réjouir de ne pas jouer au Parc des Princes, ce dimanche soir (21h), face à des supporters en colère. Mais si les Parisiens trouveront au Moustoir un contexte moins tendu que dans la capitale, ils n’auront pas le droit à l’erreur contre Lorient, la lanterne rouge du championnat. Une équipe qui reste sur cinq défaites de rang toutes compétitions confondues. L’objectif sera donc de gagner pour se rassurer et se remettre un peu la tête à l’endroit.

A lire aussi >> L’explication de Pascal Dupraz sur le naufrage du PSG à Barcelone

Ne pas laisser filer Monaco

En s’imposant contre les Girondins de Bordeaux (2-1) samedi au stade Louis II, les Monégasques ont mis la pression sur le PSG, provisoirement distancé de six points au classement. Avec également une unité de retard sur Nice, auteur d’un nul contre Caen (2-2), les joueurs d’Unai Emery devront éviter un faux-pas en Bretagne. D’autant que c’est l’OL qui se présentera au Parc dans une semaine…

Profiter des nombreux absents pour relancer des joueurs

A Lorient, le PSG se présentera sans Thiago Motta, Blaise Matuidi, Lucas (blessés) et Marco Verratti (suspendu). Autant dire qu’Unai Emery sera obligé de modifier son équipe. Christopher Nkunku, Javier Pastore voire Hatem Ben Arfa, qui n’ont pas participé au Camp Nou, pourraient avoir une belle carte à jouer.

Poursuivre une belle série au Moustoir

L’enceinte des Merlus inspirent les Parisiens. Le PSG a battu Lorient lors de ses huit derniers matches au Moustoir. Ils brigueront donc un neuvième succès de rang chez les Bretons. Il n’y a qu’à Nantes où les Parisiens sont encore plus performants (11 victoires de rang à la Beaujoire).

A lire aussi>> Pour Unai Emery, le PSG doit gagner en expérience... et en respect