RMC Sport

Les propositions de l’OM pour améliorer l’arbitrage

L’OM ne s’est pas seulement agacé contre la communication de la direction de l’arbitrage (DTA), dans un communiqué virulent, ce mercredi. Le club a aussi proposé des solutions pour améliorer l’utilisation du VAR et la communication des arbitres en s’inspirant du rugby et de la NBA.

L’OM a fait part de son agacement au lendemain des déclarations de Pascal Garibian, directeur technique de l’arbitrage, reconnaissant que le penalty accordé et transformé par Dimitri Payet face à Lyon aurait dû être annulé en raison d’une main de Morgan Sanson, plus tôt sur l’action. Cette prise de position publique "étonne" du côté de club de la Canebière qui propose des solutions à la direction technique de l’arbitrage en l’invitant à une "véritable transparence" et à une réflexion avec l’IFAB, qui régit les lois du jeu.

Dans son communiqué, l’OM propose donc plusieurs idées:
"- La mise en place d’un microphone sur les arbitres permettant de diffuser en direct les échanges entre l’arbitre et les joueurs, indique le club. Nul doute qu’un tel équipement faciliterait la paix des débats et qu’il représenterait un nouveau vecteur d’attractivité pour les diffuseurs,
- La possibilité de diffuser en quasi-direct ou léger différé les échanges entre l’arbitre central et les assistants VAR,
- La faculté de diffuser des ralentis sur les écrans géants des stades de façon à montrer au public que l’image n’explique pas tout, laisse toujours l’espace à l’interprétation et qu’en l’absence d’erreurs claires et manifestes, les changements de décisions grâce au VAR ne peuvent s’effectuer. Le rugby a déjà démontré depuis de nombreuses années l’efficacité de ces dispositifs.

- La production d’un rapport après chaque journée de championnat précisant les décisions arbitrales justement prises, les décisions manifestement erronées et les décisions qui auraient dû être prises mais qui ne l’ont pas été. La NBA se plie à cet exercice avec succès depuis plusieurs années."

Un petit tacle à l'OL en passant

En militant pour la transparence, l'OM veut "tordre le cou aux thèses complotistes", tout en mettant un petit tacle à Lyon en précisant que "l’arbitre demeure un homme, à qui il arrive de se tromper (y compris en faveur de Lyon…car c’est arrivé !)."

Dimanche, l'OM s'est imposé face à l'OL (2-1) dans une ambiance très chaude, dénoncée par Jean-Michel Aulas, président de Lyon, qui a qualifié Marseille de "cité de non-droit" après le caillassage du bus lors de son arrivée au stade.

NC