RMC Sport

OM-OL: le penalty de Payet aurait dû être annulé

Selon la Direction technique de l'arbitrage, les arbitres de l'assistance vidéo (VAR) auraient dû faire annuler le penalty de Dimitri Payet lors du match OM-OL (2-1), en raison d'une main de Morgan Sanson dans la surface lyonnaise.

Lors de sa victoire 2-1 face à l'OL, il s'avère que l'OM n'aurait pas dû ouvrir le score sur le penalty de Payet à la 18e minute. Selon la Direction technique de l'arbitrage (DTA), qui vient de terminer son débriefing de ce match dirigé dimanche par Anthony Gautier, le penalty transformé par Dimitri Payet après la main de Thiago Mendes aurait dû être annulé en raison d'une faute marseillaise dans la surface lyonnaise.

Après de multiples visionnages, la DTA a constaté une main discrète, mais bien réelle, de Morgan Sanson dans l'action qui amène le penalty. Un gros plan de cette main a été montré lors de la retransmission TV de la rencontre, mais après la transformation du penalty par Dimitri Payet. 

Les nouvelles lois du jeu édictées par l'IFAB (International Football Association Board), entrées en vigueur le 1er juin, ont apporté des changements sur les mains offensives. Dans sa justification pour indiquer que le penalty aurait dû être annulé, la DTA se base ainsi sur l’article relatif aux mains, page 108 des lois du jeu de l’IFAB:

"Il y a faute si un joueur :

- Récupère la possession du ballon ou le contrôle du ballon après avoir touché le ballon du bras ou de la main et ensuite :

o Crée une occasion de but"

Morgan Sanson lors de OM-OL
Morgan Sanson lors de OM-OL © Capture d'écran

Le texte de la loi 12 sur les "fautes et incorrections" indique désormais: "Il y a faute si un joueur (...) récupère la possession ou le contrôle du ballon après avoir touché le ballon du bras ou de la main et ensuite marque un but (ou) crée une occasion de but". Il est également précisé: "Ces fautes sont sanctionnables même si le ballon touche le bras ou la main du joueur directement depuis la tête, le tronc ou la jambe d'un autre joueur à proximité". Il s'agit donc là d'un raté des arbitres en charge de l'assistance vidéo (VAR).

De longues minutes jusqu'au tir

Après la rencontre, le milieu de terrain lyonnais Houssem Aouar avait relevé cette main de Morgan Sanson: "Je viens de revoir les actions avec la main marseillaise avant la main de Thiago. C’est dommage", avait-il commenté.

Plus de six minutes s'étaient écoulées entre le moment où la main de Thiago Mendes avait été sifflée et le tir de Dimitri Payet. Beaucoup de tension avait retardé l'exécution du penalty. Antony Gautier a d'abord répété les consignes à Anthony Lopes, puis un geste de Dario Benedetto envers Léo Dubois avait nécessité une vérification à la vidéo. L'arbitre avait ensuite attendu qu'un qu'un laser venu des tribunes, visiblement, cesse d'importuner le gardien lyonnais.

JA avec Loïc Briley