RMC Sport

Ligue 1: Angers, quel début !

Alors que l’on pouvait craindre un premier déplacement périlleux pour Angers, le promu s’est imposé à Montpellier (2-0) pour prendre provisoirement la tête du championnat. A noter également le succès renversant de Bastia face au Stade Rennais (2-1).

Angers comme un grand à Montpellier

C’est LA surprise de la soirée ! En déplacement à Montpellier pour cette première journée de Ligue 1, Angers est allé s’imposer au stade de la Mosson (0-2). Une victoire qui n’a rien d’un hold-up tant le promu a saisi sa chance, et ce dès le début de la partie en ouvrant le score par l’intermédiaire de Camara (0-1, 4e). Et malgré la réaction héraultaise et l’entrée de Bérigaud à la pause, le SCO doublait même la mise sur une frappe de Sunu contrée par Congré (0-2, 79e). Résultat, Angers est leader provisoire de Ligue 1 avant les trois matchs de dimanche.

Bastia renverse Rennes malgré Brandao

Alors que le Stade Rennais, organisé en 3-5-2, avait ouvert le score grâce à sa recrue Sio (0-1, 40e), Bastia a réussi à renverser la situation pour finalement s’imposer (2-1). Tout d’abord grâce à une superbe volée d’Ayité (1-1, 53e), bien servi par l’ancien Rennais Diallo, puis sur un corner dont Kamano profitait pour donner la victoire au club corse. A noter l’expulsion logique de Brandao pour une énorme semelle sur Mendes en fin de match (78e).

Nantes sur un coup du sort

Au terme d’un match peu enthousiasmant, Nantes retiendra surtout les trois points obtenus grâce à son succès aux dépens de Guingamp (1-0). Car les Canaris n’ont jamais vraiment profité de leur supériorité dans la possession de balle. Il aura même fallu attendre un coup du sort et un but contre son camp de Sorbon dans les derniers instants de la partie pour offrir la victoire au FCNA (1-0, 90e). Et encore, l’action était entachée d’un hors-jeu assez évident.

Pas de but dans le duel de promus

Parce qu’il fallait bien au moins un 0-0 ce samedi soir… Après un match globalement dominé par Troyes, Le Gazélec Ajaccio est certainement partagé entre la satisfaction de ramener le point du match nul et la frustration d’avoir raté un penalty juste avant la pause. En effet, Mohamed Larbi, meilleur buteur ajaccien la saison dernière en Ligue 2 (8 buts), expédiait sa tentative largement au-dessus du but ! Autant dire que le Gazélec ne gardera pas un très bon souvenir du premier match de son histoire en Ligue 1.