RMC Sport

Ligue 1: avec une attaque encore en feu, l'OL écrase Angers

L’OL a réussi sa première à domicile, vendredi, en ouverture de la 2e journée de Ligue 1. Les Gones n’ont fait qu’une bouchée du SCO d’Angers (6-0) avec notamment un Memphis Depay de gala. Une belle soirée d’été pour l’OL, avec en prime l’ovation du Groupama Stadium pour le retour de l’idole Juninho.

Co-leader du championnat avec le PSG après la première journée de l’exercice 2019-2020, l’OL n’a pas manqué ses retrouvailles avec le Groupama Stadium. La semaine dernière, à Louis-II, les hommes de Sylvinho avaient corrigé l’AS Monaco (3-0). Ce vendredi, ils ont fait encore plus fort face à Angers (6-0), en match d’ouverture de la 2ème journée.

Juninho superstar

Le festival offensif signé par l’OL a été du meilleur effet pour répondre à l’ovation réservée par le public lyonnais à son chouchou si représentatif des années où les Gones régnaient sur le championnat de France. Il y a dix ans, les supporters disaient au revoir à Juninho, qui mettait un terme à son parcours en tant que joueur de l’OL après huit années de bons et loyaux services.

Cet été, le club du Rhône a rappelé le Brésilien, de retour avec le costume de directeur sportif. Et le Groupama Stadium a donc pu chanter à nouveau tout son amour pour l’ancien maître des coups francs. Un tifo géant, une banderole "Bienvenue à la maison", la reprise de la chanson fétiche… Rien n’a manqué pour le retour de Juninho. Et sur le terrain, le spectacle a été aussi grandiose.

Aouar et Depay, tout simplement géniaux

Sans Jeff Reine-Adélaïde, recruté au SCO et présenté aujourd’hui, l’OL n’a jamais été inquiété dans son jardin. La claque reçue par l’ASM le 9 août n’avait pas grand-chose à voir avec l’humiliation vécue par les Angevins ce vendredi. Houssem Aouar, offensif à souhait, a ouvert le bal de l’extérieur de la surface (11e). Puis, Moussa Dembélé a breaké sur une action où la défense d’Angers s’est montrée bien trop passive (36e). Et avant la pause, Memphis Depay, trouvé par Aouar, a quasiment éteint tout suspense en plaçant son tir puissant entre les jambes d’un Ludovic Butelle pas impérial (42e).

Le meilleur était encore à venir. D’une louche délicieuse, Aouar a offert à Depay le but du 4-0 (48e). Le cinquième est venu de Moussa Dembélé, bien inspiré pour profiter d’une défense aux abois et d’un Butelle encore très fébrile ; le capitaine et portier d’Angers, bien que sur la trajectoire, a laissé passer le tir de l’attaquant (65e). Une dernière douceur pour la route ? C’est cadeau et c'est signé Memphis : d’un dribble génial, le Néerlandais a mystifié Mateo Pavlovic et avant de servir sur un plateau Jean Lucas (72e), qui venait d’entrer en jeu.

Une journée au plus que parfait

La raclée est très sévère pour Angers, dont le bénéfice du succès contre Bordeaux lors de la 1ère journée se retrouve dynamité par l’armada lyonnaise. Sauf prestation au moins aussi magnifique de ses concurrents ce week-end, l’OL va garder la première place grâce à ce carton; la différence de buts est maintenant de +9.

La présentation de Jeff Reïne-Adélaïde, la fête à Juni, du beau football, un score fleuve, une belle victoire, une clean-sheet pour le 299e match d'Anthony Lopes dans la cage lyonnaise... Oui, c'est ce qu'on peut appeler un vendredi réussi.

N.B