RMC Sport

Ligue 1: Benedetto s'offre un premier triplé et relance l'OM à Nîmes

Une semaine après son coup d'arrêt contre Nantes (défaite 2-1), l'OM remet le contact en Ligue 1 en s'imposant sur le terrain de Nîmes ce vendredi (3-2). Les Crocos ont frappé les premiers, mais un triplé de Dario Benedetto a remis les Ciel et Blanc sur le chemin de la victoire.

La marche en avant de l'Olympique de Marseille, enrayée au Vélodrome par les Canaris nantais le week-end passé (2-1), a repris ce vendredi lors du match d'ouverture de la 27e journée de Ligue 1. En visite sur le terrain de Nîmes, les hommes d'André Villas-Boas repartent avec les trois points de la victoire (3-2) et le plein de confiance pour Dario Benedetto.

Marseille n'a pas tremblé longtemps

Avec un trident Payet-Benedetto-Germain d'entrée, l'OM venait avec des ambitions au stade des Costières. La douche froide est pourtant tombée d'entrée pour les visiteurs, avec l'ouverture du score signée Zinedine Ferhat (5e), bien placé pour fusiller Steve Mandanda, qui venait de sortir une belle parade. Les Nîmois, à la lutte pour leur survie, n'ont malgré tout pas gardé cet avantage longtemps.

Juste cinq minutes en fait, le temps pour Marseille de se remettre la tête à l'endroit et de concrétiser sa mainmise sur le jeu en convertissant en but sa première offensive. Trouvé en profondeur, Bouna Sarr a pu remettre aussi sec vers Dario Benedetto, qui ne s'est pas loupé à trois mètres de la ligne de but désertée par Paul Bernardoni (10e). Il s'agissait là du premier coup de griffe de l'Argentin dans cette soirée.

Benedetto, modèle d'efficacité loin du Vélodrome

A la 36e, l'ex-joueur de Boca Juniors, parti à la limite du hors-jeu derrière une défense dépassée, a eu tout le temps de lober tranquillement le portier des Crocodiles et donner l'avantage à l'OM. Un coup dur pour Nîmes, qui ne déméritait pas jusque-là. Le navire gardois a encore plus souffert après la pause.

Des occasions, les hommes de Bernard Blanquart en ont eues. Mais quand le cadre ne se dérobait pas, Steve Mandanda sortait une parade magistrale face à Loïck Landre (62e). Et Dario Benedetto est ressorti de sa boîte pour assommer Nîmes en force peu après (69e). Trois tirs, trois buts: c'est une soirée parfaite pour l'attaquant, fort désormais de onze réalisations en Ligue 1 (dont neuf à l'extérieur). Dans une fin de match tendue, les locaux ont seulement pu atténuer leur défaite en réduisant l'écart par Lucas Deaux de la tête (90+2e), bien aidé par un Mandanda pour une fois pas souverain.

Avec 55 points, Marseille revient provisoirement à dix points du PSG avec cette victoire et remet le troisème, Rennes, à onze longueurs. Les Marseillais sont décidément coriaces avec désormais 15 points pris après avoir été menés au score. Nîmes reste 18e avec 27 points et risque de voir ses concurrents directs prendre de l'avance ce week-end.

NB