RMC Sport

Ligue 1: Brest apporte son soutien à Slimani, qui accuse le Clermontois Gastien d'insulte raciste

Au lendemain du match de la 12e journée de Ligue 1 entre Clermont et Brest, le club breton exprime son soutien à son attaquant Islam Slimani, qui a accusé le capitaine auvergnat d’insulte raciste.

Tension entre Clermont et Brest. Dimanche, lors du succès des Bretons en Auvergne (3-1), l’attaquant Islam Slimani s’est plaint auprès du quatrième arbitre d’avoir été la cible de propos racistes. L’Algérien a pointé du doigt Johan Gastien, qui l’aurait traité de "sale arabe." Visé, le Clermontois s’est ensuite vivement défendu face aux médias en indiquant: "Jamais de ma vie je ne dirais ça. Le problème, c'est que dans cette histoire c'est moi qui passe pour un con. Je sais ce que j'ai dit, les collègues sur le terrain ont entendu aussi ce qu'il s'est passé."

L'affaire étudiée mercredi par la commission de discipline

Après que Clermont Foot a apporté son soutien à son capitaine, ce lundi c’est au tour de Brest de soutenir son attaquant. "Le Stade Brestois apporte tout son soutien à son joueur Islam Slimani, qui lui a rapporté avoir été victime d'insultes racistes pendant la rencontre face à Clermont lors de la 12ème journée de Ligue 1, indique le communiqué posté ce lundi. Le club condamne depuis toujours toutes les formes de discrimination ou de racisme et ne saurait accepter de tels dérapages. Le Stade Brestois se met dorénavant à la disposition des instances et demande à la Commission de Discipline de faire la lumière sur ces faits."

Qui dit vrai dans cette affaire ? Selon nos informations, ce cas sera étudié mercredi par la commission de discipline de la LFP. En fonction de ce qui sera consigné dans le rapport de l’arbitre, l’instance ouvrira une procédure via une convocation ou une mise en instruction du dossier (durée deux semaines). Pour traiter ce sujet la LFP entend s’appuyer sur tous les documents possibles, y compris les supports vidéos disponibles. Il est encore très tôt pour parler de sanction, mais si ce cas est avéré, Johan Gastien risque dix matchs de suspension.

ABr avec AP