RMC Sport

Ligue 1: "Celui qui veut pirater, c'est celui qui considère que le prix est abusif", tranche Aulas

Jean-Michel Aulas s’est exprimé ce mardi sur le piratage des droits TV du football par les téléspectateurs. Le président de l’OL juge les prix demandés, notamment par Mediapro, trop élevés lors d’un entretien accordé au magazine Challenge.

En refusant de payer toutes ses traites pour la Ligue 1, le groupe Mediapro s’est déjà mis à dos plusieurs dirigeants des clubs français et de la LFP. Et parmi eux semble-t-il, Jean-Michel Aulas

Aulas: "Un prix total démesuré"

Partisan d’offres à la carte où les supporters pourraient regarder les matchs de leur équipe de cœur ou uniquement les affiches de leur choix, le patron du club rhodanien en a profité pour charger de manière explicite le nouveau diffuseur de la Ligue 1. Entre son désir d’attirer des abonnés et le besoin de rembourser le montant versé pour obtenir les droits du championnat, Mediapro a opté pour une offre trop onéreuse selon Jean-Michel Aulas.

"Le fait de vendre des droits exclusifs, de manière traditionnelle n'a plus de sens face à la possibilité d'avoir un contenu à la demande pour chacun, a lancé le président de l’OL. Il y a une dimension de prix évidente. Si d'un côté Mediapro n'arrive pas à avoir autant d'abonnés qu'il le souhaitait, c'est que l'offre cumulative de droits TV, plutôt que sélective, ne séduit plus. On arrive à un prix total démesuré, alors qu'on peut facilement adapter l'offre au besoin de l'utilisateur. On multiplierait ainsi les utilisateurs potentiels."

Lutter contre le piratage avec des prix raisonnables

Le président de l’OL estime que le si les fans de foot piratent et regardent le championnat en streaming c’est parce qu’on leur en demande trop. Entre la multiplication des diffuseurs, le prix des abonnements et la récente crise économique liée au coronavirus, le téléspectateur se sent exsangue et se tourne vers d’autres moyens (illégaux) pour regarder du foot à la télé.

"Le piratage actuel, si la réponse que nous apportons sur le changement de l'offre et l'abaissement du prix est bonne, n'aura plus lieu d'être, a renchéri le dirigeant du club gone. Celui qui veut pirater, c'est celui qui considère que le prix est abusif. Si la proposition est adaptée, au bon prix, il n'y a plus de sujet."

Le président lyonnais a ensuite conclu son argumentaire via un message posté sur les réseaux sociaux. L’occasion aussi d’entretenir son autre cheval de bataille, à savoir tout faire pour voir l’OL figurer régulièrement sur la scène européenne.

"Le produit de la L1 est 1 bon produit, il faut travailler pour mieux le diffuser, a estimé Jean-Michel Aulas. Il faut convaincre aussi pour que la France ait plus de clubs en UEFA."

>> La Ligue 1 est disponible via l'offre RMC Sport-Téléfoot