RMC Sport

Ligue 1: dans un Bollaert en feu, Lens arrache le nul contre Saint-Etienne

Soutenu par son public, dans un stade Bollaert-Delelis en fusion, Lens a recollé au score à deux reprises pour sauver un point face à Saint-Etienne (2-2), ce dimanche, lors de la deuxième journée de Ligue 1.

Le peuple lensois voulait vibrer. Il a été servi. Dans un stade Bollaert-Delelis plein à craquer en Ligue 1 pour la première fois depuis dix ans, avec 37.000 spectateurs survoltés en tribunes, le Racing a arraché un point face à Saint-Etienne (2-2), ce dimanche, en revenant deux fois au score.

Dix-neuf secondes. C’est le temps qu’il a fallu à Wahbi Khazri pour calmer (un tout petit peu) le public lensois. Sur une touche anodine mal négociée par Jonathan Clauss et Christopher Wooh, Romain Hamouma a surgi pour récupérer le ballon et le glisser dans la surface à Khazri, plein de sang-froid au moment d’ajuster Jean-Louis Leca dans un angle fermé. Déjà buteur contre Lorient (1-1) le week-end dernier, le Tunisien confirme qu’il a gardé sa bonne forme de la fin de saison dernière.

Surpris d’entrée, les locaux ont aussitôt cherché à réagir, en poussant encore et encore, jusqu’à l’égalisation méritée d’Ignatius Ganago. Sur un énième service de Clauss, toujours aussi précis sur ses centres, le Camerounais a placé une tête imparable au premier poteau (36e).

Fofana capitaine décisif

De quoi enflammer encore un peu plus des supporters… refroidis dès le retour des vestiaires. Lancé dans la profondeur par Timothée Kolodziejczak, Denis Bouanga a fait parler sa qualité technique pour effacer Wooh, avant de finir en force du pied droit (52e). Sans réussir à éteindre Bollaert. Dans une fin de match assez tendue, les Verts ont eu des munitions pour faire le break. En vain. Et Lens a fini par recoller, une nouvelle fois. Trouvé par le latéral polonais Przemyslaw Frankowski, arrivé cet été dans le Nord en provenance du Chicago Fire, Seko Fofana, promu capitaine cette saison, a armé une reprise sans contrôle pour égaliser à l’approche des dix dernières minutes (77e).

L’ambiance est alors devenue électrique, avec une pluie de fautes et deux cartons jaunes supplémentaires distribués côté stéphanois (cinq au total pour les Verts).

Devant son public, Lens aurait tant aimé l’emporter, mais Green est venu repousser le coup de canon de Cheick Doucouré (90e+3). Pas de vainqueur à l’arrivée entre deux formations qui tenteront samedi prochain de décrocher une première victoire. Lens se rendra à Monaco, Saint-Etienne accueillera Lille.

RR