RMC Sport

Ligue 1 : du retard à l’allumage et un nul pour Monaco

-

- - AFP

Après la victoire difficile du PSG à Bastia (0-1), c’est Monaco qui a peiné pour son entrée en Ligue 1. Les joueurs de Leonardo Jardim ont quand même réussi à refaire leur retard de deux buts pour arracher le nul face à Guingamp (2-2).

Menée 0-2 à 20 minutes du terme de la rencontre, l’AS Monaco est parvenue à trouver les ressources nécessaires pour revenir au score, d’abord grâce à un penalty de Fabinho, puis grâce à un but de Bernardo Silva. A cinq jours de leur barrage de Ligue des champions contre Villarreal, les hommes de Leonardo Jardim débutent leur saison par un match nul face à l’En Avant de Guingamp (2-2). Après une entame de match plutôt à l’avantage des Guingampais, les hommes de Jardim ont repris les commandes de la rencontre, tout proches d’ouvrir le score à la demi-heure de jeu par Carillo qui reprend face au but vide un centre à ras de terre de Dirar, mais manque le cadre. Assurément le premier tournant du match puisque, dans la foulée, Diallo contrôle de la poitrine un centre détourné avant d’enchainer une superbe reprise demi-volée qui trouve la lucarne de Subasic (0-1, 29’). Le premier buteur de la saison 2016-2017 est donc Guingampais, et quel but ! Les Costarmoricains réaliseront même le break quelques minutes plus tard suite à un contre d’école conclu de la tête par Privat (0-2, 37’).

A lire aussi >> Ligue 1, Bastia-PSG : le top, le flop, le fait du match… ce qu’il faut retenir

Mbappé touché

Déjà privée de Falcao et Germain, forfait, l’AS Monaco a également perdu le champion d’Europe U19 Mbappé, sorti sur civière peu avant la pause. Malgré une possession nettement à leur avantage, les Monégasques auront toutes les difficultés du monde à se montrer dangereux au retour des vestiaires. La lumière viendra de Bernardo Silva, entré en jeu à la place de Mbappé. Le Lusitanien obtiendra un penalty logique après avoir été déséquilibré par Blas, penalty transformé par Fabinho (1-2, 71’) et trouvera le chemin des filets une dizaine de minutes plus tard (2-2, 84’). Malgré une pression constante et une occasion de Cavaleiro dans les arrêts de jeu, le score n’évoluera plus.

A lire aussi >> Argentine : Messi change déjà d’avis et revient en sélection

KJ