RMC Sport

Ligue 1: Fekir sublime l’OL

Malmené à Caen, Lyon s’en est remis à un bon Lopes et à un immense Fekir, auteur d’un triplé, pour venir à bout des Normands (4-0). L’OL se rattrape bien après son faux pas à domicile contre Rennes lors de la précédente journée.

Attention, tableau d’affichage trompeur. Large vainqueur à Caen ce samedi (4-0), l’OL n’a pas passé un après-midi aussi tranquille que le score le laisse entendre. A la 57e minute, alors que le score était de 3-0, la feuille de stats affichait 10 tirs, 3 cadrés pour Lyon, contre… 10 tirs, 4 cadrés pour Caen. Et la différence entre les deux équipes, qui ont offert un joli spectacle, tient en quatre syllabes : Nabil Fekir.

De trois éclairs, il a fait de ce match équilibré une cuisante défaite caennaise. Baladant Da Silva sur l’ouverture du score (19e), faisant danser Alhadur sur le deuxième (44e), avant d’allumer Vercoutre sur le troisième (57e), Fekir a fait jaillir grâce et magie de son pied gauche qui, à lui seul, a fait couler les Normands. Tolisso, deux fois, puis Valbuena, ont parfaitement compris qu’à D’Ornano, il fallait se contenter de transmettre à leur numéro 10.

La merveille de Beauvue

Avant de subir la loi du jeune international français, Caen a pourtant fait tout son possible pour confirmer son bon début de saison. Mais Lopes, vainqueur de son face-à-face contre Delaplace (26e), puis intraitable sur sa ligne (27e, 42e, 61e), n’était pas d’humeur conciliante. Le rouge direct de Da Silva, auteur d’un vilain tacle sur Beauvue (73e), a ensuite permis à Lyon de gérer sa fin de rencontre en toute tranquillité.

Beauvue s’est même permis d’éclipser un peu plus l’absence d’Alexandre Lacazette (blessé au dos), en inscrivant une merveille de frappe, sans angle lucarne opposée, en fin de rencontre. Avec désormais sept points au compteur, l’OL reprend un peu de hauteur et clame haut et fort que Lacazette ou pas, son potentiel offensif sera, cette saison encore, son atout maître.

Hubert Fournier s'est régalé

« Vous regarderez les images, elles parlent d’elles-mêmes, a déclaré après la rencontre l'entraîneur lyonnais. Pour avoir connu d’autres clubs où on n’avait pas des joueurs de cette classe-là, cela facilite quand même beaucoup les choses. Il est tellement important dans les zones de vérité. Il n’a pas besoin d’aller gaspiller de l’énergie dans le cœur du jeu. D’autant que maintenant, on a quelqu’un qui le fait très bien à sa place. »