RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe-type de la 38e journée

-

- - -

Dernière équipe de la saison après une dernière journée riche en doublés. Ces messieurs-là avaient visiblement à cœur de finir l’exercice 2014-2015 en beauté. Notre équipe-type.

Anthony Lopes (Lyon)

Assuré de terminer deuxième, l’OL a tout de même tenu à finir sur une victoire à Rennes (1-0). Pas flamboyants, les Lyonnais ont fait le minimum syndical en s’appuyant, comme souvent, sur un impeccable Lopes dans les buts.

Zoumana Camara (PSG)

Capitaine d’un soir, la « mascotte » parisienne a eu droit à une belle haie d’honneur après le match, pour sa dernière au Parc. Il n’a pas sorti le match de l’année mais mérite largement sa place symbolique dans cette équipe-type. Et avec le brassard, s’il vous plaît.

Nicolas Nkoulou (OM)

Face à Bastia, on a retrouvé le Nicolas Nkoulou du début d’année. Ultra-serein, le défenseur central a une nouvelle fois laissé penser que sa blessure avait été l’un des tournants de la saison de l’OM. Un patron.

Taylor Moore (Lens)

Le jeune latéral lensois (18 ans depuis deux semaines) vivait samedi sa quatrième titularisation en L1. Et comme ses coéquipiers, il a parfaitement joué le jeu, malgré la relégation. Face à Nantes (1-0), il a brillé dans son couloir et s’est offert sa première victoire dans l’élite (après trois défaites).

Hervé Bazile (Caen)

Menacé de relégation jusqu’à l’avant-dernière journée, Caen termine finalement à la 13e place, avec six points d’avance sur la zone rouge. Mérité pour la 4e meilleure attaque de la saison, en verve jusqu’au bout, avec notamment un très joli doublé de Bazile.

Eric Bauthéac (Nice)

Il a respecté la thématique de cette 38e journée en signant lui aussi un doublé. Le sien est un peu aussi celui d’Ali Ahamada, qu’il a lobé à deux reprises comme un enfant, la deuxième fois d’un coup franc impossible.

Sofiane Boufal (Lille)

Deux nouvelles passes décisives pour lui lors de la promenade lilloise sur la pelouse de Messins qui avaient déjà la tête aux vacances. Le jeune milieu lillois aura été l’un des atouts majeurs de la fin de saison du LOSC.

Dimitri Payet (OM)

Meilleur passeur du championnat, Payet a rappelé qu’il savait aussi marquer face à Bastia (3-0). Une juste récompense pour le meneur marseillais, qui termine l’exercice avec 16 passes décisives et 7 buts au compteur.

Max-Alain Gradel (Saint-Etienne)

Impressionnant en 2015, Max-Alain Gradel a bouclé sa saison sur un nouveau doublé face à Guingamp (2-1), portant son total à 17 réalisations sur la saison (13 sur les 13 dernières journées). Un dernier petit cadeau d’adieu pour les supporters, avant de s’envoler vers de nouveaux horizons.

Diego Rolan (Bordeaux)

Dernier buteur de Chaban, premier buteur du nouveau stade, et auteur d’un beau doublé face à Montpellier (2-1), Rolan ponctue sa belle saison (15 buts), en marquant l’histoire bordelaise. Chapeau.

Edinson Cavani (PSG)

Il aura donc atteint le joli total de 18 buts en L1. Pas mal, pour un joueur moqué pour son inefficacité et qui a joué la majeure partie de sa saison sur le côté. Dix buts lors des sept dernières journées, dont ce dernier doublé face à Reims (3-2) pour finir en beauté. Matador !