RMC Sport

Ligue 1: l’OL et Lacazette s’en contenteront

-

- - -

Maladroit devant le but, l’OL a peiné pour s’imposer face à Reims (1-0), ce samedi lors de la 9e journée de Ligue 1. Une victoire dans la douleur qui permet aux Lyonnais de se relancer après deux défaites consécutives.

Si toute victoire est bonne à prendre, celle-là l’est d’autant plus. A des années lumières de leur jeu léché et spectaculaire de la saison dernière, l’OL a fait le strict minimum ce samedi face à Reims (1-0), à l’occasion de la 9e journée de Ligue 1. Si les hommes d’Hubert Fournier regoûtent aux douces saveurs de la victoire, après deux défaites consécutives face à Bordeaux (3-1) et Valence (1-0), les questions autour de cette formation rhodanienne persistent.

Trois jours après la cruelle défaite face à Valence en Ligue des champions, les Gones avaient à cœur de se racheter devant leur public pour retrouver le peloton de tête du championnat. Touché par la poisse depuis plusieurs semaines, l’OL a d’abord cru voir l’histoire se répéter. Après seulement sept petites minutes de jeu, Milan Bisevac, blessé, a été contraint de céder sa place à Jordan Ferri, obligeant Maxime Gonalons à descendre d’un cran. S’en est ensuite suivi un véritable siège dans les 40 mètres rémois. Et surtout une succession de maladresses devant le but de Johny Placide.

Lacazette rate encore un penalty

Tour à tour, Christophe Jallet (14e), Mathieu Valbuena (27e) et Alexandre Lacazette (32e) ont buté sur l’ange gardien rémois, irréprochable ce soir à Gerland. Le mauvais œil ne semble pas vouloir lâcher cette équipe lyonnaise. Encore plus, quand Alexandre Lacazette a vu son penalty, provoqué par une main de Kankava, être repoussée par la barre transversale (40e). Le deuxième raté du meilleur buteur de la L1 la saison dernière, son sixième en neuf matches de championnat. Mais persévérance est mère de réussite. Profitant d’un ballon mal dégagé par la défense rémoise, Alexandre Lacazette est finalement parvenu à trouver la faille d’une frappe déviée par Signorino à l’entrée de la surface (44e, 1-0).

Dominateurs, mais toujours aussi maladroits, Mathieu Valbuena, très actif ce soir, et ses coéquipiers n’ont pas réussi pour autant à se mettre à l’abri. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Mais quand ce n’est pas la barre qui est venu s’opposer à Claudio Beauvue (56e), c’est Johny Placide qui s’est illustré en sortant notamment le missile de Lacazette d’une belle manchette (77e). Finalement, sans un excellent Anthony Lopes, Lyon aurait même pu voir ce match lui échapper. Auteur de trois arrêts décisifs, dont un dernier devant Oniangué en fin de match (89e), le portier rhodanien permet à son équipe d’enregistrer une 4e victoire consécutive face aux Rémois. Et de prendre un petit bol d’air bienvenu après une semaine houleuse.

A.M