RMC Sport

Ligue 1 : L’UNFP réclame un retrait immédiat des pelouses synthétiques

Sofiane Boufal

Sofiane Boufal - AFP

Le syndicat des joueurs professionnels a exigé dans un communiqué transmis à la Ligue de football professionnel de retirer les terrains synthétiques dès cet été. L’UNFP affirme qu’ils seraient responsables de nombreuses blessures, comme celle du Lillois Sofiane Boufal samedi dernier à Lorient.

Sorti à la 25ème minute du match Lorient-Lille, le milieu offensif Sofiane Boufal souffre d’une lésion méniscale et ne jouera plus cette saison. Cette blessure n’est pourtant pas liée à un contact avec un adversaire. La fameuse pelouse synthétique du Moustoir en serait la raison. Une prise de position assumée par l’UNFP. « La pratique professionnelle du football sur des surfaces synthétiques entraînent, avant même d'évoquer les blessures comme celle du milieu lillois, traumatismes musculaires, torsions et stress au niveau des articulations, brûlures, qui finissent par laisser des traces au niveau d'organismes déjà lourdement sollicité », affirme le syndicat.

Retrait prévu pour Lorient, cas épineux à Nancy

La mairie de Lorient a déjà indiqué, en décembre dernier, que la pelouse synthétique du Moustoir sera remplacée cet été par une pelouse hybride ou naturelle. Une décision prise pour devancer l'interdiction, par la Ligue de football professionnel, des pelouses synthétiques en L1 et en L2 à partir de 2018.

Le retrait immédiat n’est en revanche pas à l’ordre du jour chez l’AS Nancy-Lorraine, l’autre équipe à utiliser une pelouse synthétique depuis 2010. De retour en Ligue 1 la saison prochaine, l’équipe dirigée par Pablo Correa n’a pas l’intention de revenir à une surface naturelle. C’est la prise de position de son président Jacques Rousselot. « On se fera peut-être incendier toutes les semaines même si je trouve que notre pelouse, mieux soignée, était déjà plus souple, a-t-il confié à l’Est Républicain. La pelouse sera changée la saison suivante puisque le règlement nous y oblige. »