RMC Sport

Lorient abandonne le synthétique pour retrouver l’herbe

Abdul Majeed Waris sur la pelouse synthétique de Lorient

Abdul Majeed Waris sur la pelouse synthétique de Lorient - AFP

Après six ans d’expérience visiblement peu concluante, Lorient a décidé d’abandonner le synthétique pour retrouver l’herbe. Le Télégramme indique que le FCL optera cet été pour une pelouse hybride, en accord avec la ville bretonne.

Lorient laisse tomber le synthétique. Six après avoir opté pour cette « solution miracle », le club breton a décidé de la laisser tomber pour revenir à l’herbe. En accord avec la ville de Lorient, les Merlus passeront à une pelouse hybride, comme l’indique Le Télégramme.

« Il s'agit de répondre aux exigences de la Ligue, explique le maire de Lorient, Norbert Métairie, dans le quotidien breton. On aurait pu attendre 2018, mais il y a une fenêtre avant l'Euro, qui nous permet de ne pas pénaliser le Festival interceltique et le club. »

Interdit par la Ligue à compter de 2018

Annoncé comme révolutionnaire, le synthétique ne cesse de se dégrader, nuisant à la qualité du spectacle proposé. La LFP a ainsi décidé d’interdire ce revêtement en Ligue 1 et Ligue 2 à compter de la saison 2018-2019.

Si le coût des travaux s’élèvera environ à 1,2 million d’euros, la ville de Lorient sera épaulée par le FCL qui s’est engagé à apporter « une contribution économique pour l'investissement, à hauteur de 300.000 €, et l'entretien », confirme Fabrice Bocquet, directeur général du club. Autre club français à disposer d’une pelouse synthétique, Nancy devrait également retrouver l’herbe durant l’été 2017.

RMC Sport