RMC Sport

Ligue 1: la LFP pense à acheter des tests pour les clubs

Les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 pourraient être autorisés à reprendre les entraînements à partir du 11 mai et du déconfinement. Une reprise qui ne se fera pas sans suivi sanitaire, avec notamment des tests réguliers. La LFP envisage un achat massif de tests pour fournir les clubs.

L’horizon s’éclaircit pour le football français. Un peu. Les propositions du ministère des Sports au Premier ministre, Edouard Philippe, pour le volet sportif du déconfinement à partir du 11 mai valident le retour du sport professionnel. Une possibilité de s’entraîner est même donnée dès le premier jour du déconfinement. Des directives qui restent à être validées par le gouvernement, mais un plan de reprise se dessine pour le football français avec les entraînements à partir du 11 mai et un retour de la L1 espéré le 17 juin.

Le protocole sanitaire en cours d'élaboration

Mais aucun plan de retour ne sera validé, et accepté par tous les acteurs, sans mesures sanitaires drastiques et claires. Dans celles-ci, la question des tests est centrale. Dépisté régulièrement et massivement deviendra impératif pour assurer la reprise du football. En ce sens, RMC Sport est en mesure de confirmer que la LFP étudie la possibilité de commander des tests. Le Parisien avance même le chiffre de 50.000 tests qui pourraient être acquis par la Ligue.

Selon nos informations, aucune commande n’a encore été effectuée par la LFP. Le protocole sanitaire est toujours en cours de mise en place et piloté par le Dr Eric Rolland qui est membre du bureau de la LFP. L’ancien médecin du PSG travaille en lien étroit avec la commission médicale de la FFF. Comme indiqué la semaine passée par RMC Sport, il n’y aura pas de reprise possible sans tests quotidiens des joueurs et de leur encadrement. Reste à savoir si le gouvernement autorisera le football professionnel à se procurer autant de tests, ceux-ci n’étant pas encore suffisants en France.

MI avec Loïc Briley