RMC Sport

Ligue 1: la rechute de l’OL, l'OM dauphin du PSG, Rennes stoppé

Encore décevant, Lyon s'est incliné à domicile face à une vaillante équipe de Reims (1-2). En déplacement, Lens, rejoint deux fois, a laissé passer sa chance deux fois contre Clermont (2-2). Le Racing stagne à la cinquième place. Le PSG a, lui, concédé le match nul contre Nice (0-0) alors que l'OM s'est imposé à Nantes (0-1).

Paris ne méritait pas mieux

PSG-Nice 0-0

Le strass et les paillettes, un parterre de stars venu admirer le 7e Ballon d’or de Lionel Messi, rien de tout cela n’aura été en mesure d’éclipser une nouvelle prestation poussive du Paris Saint-Germain, tenu en échec (0-0) par l'OGC Nice, plus saignante dans les deux surfaces. Une fois n’est pas coutume, l’équipe parisienne a semblé chercher ses repères, ses joueurs évoluer à contre-courant. Mbappé et Messi ont sollicité Benitez, le Français ratant plusieurs duels avec le gardien, lesquels semblaient pourtant dans ses cordes. Le PSG a certes montré un visage plus séduisant dans la dernière demi-heure, avec une meilleure circulation du ballon,l’entrée de Marco Verratti y est d’ailleurs pour beaucoup, le milieu de terrain ayant servi de rampe de lancement pour la plupart des offensives parisiennes, mais ce fut insuffisant dans le dernier geste. Un accroc qui n'empêche pas Paris d'être sacré champion d'automne.

Lyon retombe dans ses travers

OL-Reims 1-2

Avec ou sans le style qu’il cherche à imprimer à Lyon, Peter Bosz visait avant tout la victoire contre Reims, pour écarter les doutes et les critiques qui s’abattent sur son équipe depuis le début de la saison, tantôt géniale - ce qu’elle doit surtout à Paqueta - tantôt désespérante, comme à Rennes dernièrement. C’est manqué. L’OL a chuté à la surprise générale face à Reims (2-1). L'OL s’est d’abord fait piéger par un but de Faes (56e), alors que sa domination était de plus en plus évidente. Cette ouverture du score a eu le mérite de réveiller les Lyonnais, de retour au score peu après l’heure de jeu, grâce à Toko Ekambi (66e). Paqueta a eu la balle de match au bout du pied, mais c’est bien Reims qui a eu le dernier mot, grâce à son banc. Incapable de capter une lourde frappe de Flips, Lopes a vu Ekitike s’emparer du ballon au nez et à la barbe de Denayer avant de porter l'estocade (90e+3).

Signé Gerson

Nantes-OM 0-0

Tout n’est pas encore parfait, loin de là, mais l’OM va mieux. Marseille a dominé Nantes (1-0) à la Beaujoire, et remonte à la deuxième place du classement. Les Phocéens sont dauphins du PSG désormais. Après avoir vu son équipe gagner petitement dans le huis clos du Vélodrome face à Troyes le week-end dernier, Jorge Sampaoli a opéré des choix forts, dont celui de relancer le Brésilien Gerson, en difficulté depuis le début de la saison. Un choix payant. Si la rencontre a confirmé, une fois n’est pas coutume, que l’OM est plus à l’aise avec Dimitri Payet, Gerson a réalisé un début de match convaincant. Tancé ces dernières semaines, Gerson s’est distingué superbement avec un enchaînement dos au jeu pour déclencher une frappe avec beaucoup de maîtrise technique en se retournant, malgré la difficulté du geste. La rencontre a basculé dans l’instant d’après, avec le rouge de Pallois, qui a enterré les espoirs des Canaris de bien figurer dans cette partie.

Du spectacle et du suspense à Clermont

Clermont-Lens 2-2

C’est une constante depuis trois matches, Lens galère derrière. En bloc et solide depuis le début de la saison, l’équipe a tendance à se déliter ces dernières semaines (huit buts encaissés en trois matches), offrant davantage d’espaces, ce dont Clermont a su profiter pour revenir au score à deux reprises dans un match longtemps indécis. Un nul au goût de victoire pour le promu, qui avait perdu trois de ses quatre derniers matches à domicile en Ligue 1. Yohan Magnin avait remis Clermont dans le droit chemin (40e), avant le but de Seko Fofana pour Lens (48e). Bayo a surgi pour inscrire son 8e but de la saison (65e). Clermont a ensuite tenu au courage à dix contre onze, et n'est plus barragiste à l'issue de cette 16e journée. Lens est cinquième.

Rennes piégé à domicile

Rennes-Lille 1-2

Pour une performance, c’en est une. Lille, qui jouera gros la semaine prochaine à Wolfsburg, ni plus ni moins que sa qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, a parfaitement entamé la préparation du choc qui attend les Dogues en s’imposant à Rennes (2-1), l’équipe en forme du moment, la meilleure depuis octobre. Rennes est tombé dans le piège du champion de France en titre, performant dans un faux-rythme qui a gêné les Rennais. Offensivement, Lille n'a plus rien produit en seconde période, mais est resté suffisamment solide pour mettre fin à une série de six matches sans victoire en Ligue 1. Frustrant pour Rennes, qui abandonne sa place de dauphin à l'OM.

RMC Sport