RMC Sport

Ligue 1: les détails de la conversation entre arbitres sur le penalty polémique lors de PSG-Angers

Six jours après les déclarations de Pascal Garibian, patron de l'arbitrage français, sur "l'erreur" commise lors de PSG-Angers, la Direction Technique de l'Arbitrage a dévoilé ce mardi les échanges entre l'arbitre et le camion VAR au moment de la décision de Bastien Dechepy d'accorder un penalty à Paris en toute fin de match.

"Je vois un point de contact. Ok. Pas de hors-jeu. Je ne reprends pas. Penalty et avertissement 15 blanc." Dans les toutes dernières minutes de ce PSG-Angers du 15 octobre, à l'occasion de la 10e journée de Ligue 1, l'arbitre Bastien Dechepy prend la décision de désigner le point de penalty après une main de Pierrick Capelle dans la surface. Le numéro 15 angevin prend un carton jaune sur le coup, et Kylian Mbappé donne la victoire à Paris (2-1).

Ces mots de l'arbitre Dechepy, en plein processus de prise de décision, ont été dévoilés ce mardi matin par la Direction Technique de l'Arbitrage (DTA), qui a accepté de faire écouter à plusieurs journalistes plusieurs extraits de discussions entre arbitres et officiels présents dans le camion VAR lors de matchs récents de Ligue 1. Le tout alors que les polémiques enflent autour de l'utilisation de l'assistance vidéo à l'arbitrage dans le championnat de France.

La faute d'Icardi pas prise en compte par l'assistant vidéo

Quelques jours après ce match entre le PSG et Angers, Pascal Garibian, patron de la DTA, avait effectué un mea culpa dans l'émission "Rothen s'enflamme", indiquant que les officiels avaient oublié une faute, en tout début d'action, de Mauro Icardi sur Romain Thomas: "Il a analysé le potentiel hors-jeu de Mbappé mais n'est pas revenu au départ. C'est une erreur de notre part."

>> Les podcasts de Rothen s'enflamme

Garibian avait également ajouté: "Nous n'avons rien à cacher, nous partageons avec les clubs, y compris sur des situations sur lesquelles nous nous sommes trompés." La DTA a donc engagé cette démarché de transparence en diffusant ces extraits mardi. La retranscription des échanges entre Bastien Dechepy et son assistant vidéo éclaire sur ce penalty polémique.

"Viens voir. Je te recommande de regarder. Je te fais un point d'arrêt sur la main. On a vérifié l'APP (attacking possession phase)", indique l'assistant vidéo à l'arbitre de la rencontre. Après visionnage de la vidéo en bord de terrain, Bastien Dechepy désigne donc le point de penalty. Mais à aucun moment, il ne prend en compte ou ne voit les images de la faute d'Icardi sur Thomas.

Garibian opposé aux micros sur les arbitres

Et ce car son assistant lui a précisé dans l'oreillette avoir "vérifié l'APP", à savoir cette faute de l'Argentin sur le défenseur angevin. "Si on n'a pas l'alerte d'une troisième chose à vérifier, on ne le fait pas, on l'oublie. Les arbitres ont besoin de sérénité. Là, l'arbitre était dans un effet tunnel. On comprend la frustration de Romain Thomas", a indiqué Pascal Garibian ce mardi devant les journalistes.

Finalement, le PSG s'est imposé 2-1 lors de cette rencontre face à Angers, une victoire qui a provoqué la colère de Romain Thomas après le match. Ce partage des retranscriptions d'arbitres ne devrait pas pour autant être le signe d'une mise sur écoute prochaine des arbitres pendant les matchs, Pascal Garibian ayant déjà exprimé ses réserves sur cette méthode.

DM avec Arthur Perrot