RMC Sport

Ligue 1: Lille ne lâche rien, Monaco fait du surplace

Bourreaux ce samedi de Caen (1-0) et Toulouse (3-0) à l'occasion de la 11e journée de Ligue 1, Lille et Montpellier n'en finissent plus de briller. De son côté, le Monaco de Thierry Henry n'a pas fait mieux qu'un nul contre Dijon (2-2) à domicile et reste 19e.

Lille-Caen: 1-0

Et de quatre. Après avoir fait tomber l’OM, Saint-Etienne et Dijon, le LOSC a signé ce samedi une quatrième victoire consécutive en dominant Caen (1-0). Cette fois-ci, c’est Rafael Leao qui a offert la victoire aux Nordistes d’une frappe croisée à la 56e après avoir été parfaitement servi par Nicolas Pépé, auteur de sa cinquième passe décisive de la saison. Il s’agit du premier but sous le maillot lillois de cet attaquant portugais de 19 ans, arrivé cet été du Sporting Portugal et considéré comme un futur crack. Patients face à une formation caennaise venue à Pierre-Mauroy pour rester bien en place derrière et tenter quelques contre-attaques, les Lillois ont bien failli doubler la mise à la 69e, mais la frappe de Jonathan Bamba a trouvé la barre. Le LOSC consolide sa 2e place, Caen est 13e.

Monaco-Dijon: 2-2

"C'est un match important parce que Dijon n'est pas loin de nous. Il faut de l'intelligence de jeu. Ne pas partir la fleur au fusil en se disant qu'il faut gagner", avait expliqué Thierry Henry en conférence de presse d’avant-match. Pour son grand retour à Louis-II, le nouvel entraîneur de Monaco attendait un sursaut de ses joueurs contre Dijon. Il a d’abord été servi puisque Benjamin Henrichs a placé l’ASM sur de bons rails d’une belle reprise du droit à la 29e. Mais sous une pluie battante, les Monégasques ont craqué à peine quatre minutes plus tard. Bien lancé par Florent Balmont, Mickaël Alphonse a tranquillement ajusté Diego Benaglio, avant que Mehdi Abeid ne donne l’avantage au DFCO à la 57e. Mais Kamil Glik a arraché le nul de la tête à la 79e. Monaco n'avance pas et reste 19e. Dijon est 15e.

Toulouse-Montpellier: 0-3

Il n’en finit plus de surprendre. Dépassé un peu plus tôt dans la journée par l’OL, qui s’est imposé à Angers (2-1), le MHSC a repris ce samedi soir sa troisième place en l’emportant à Toulouse (3-0) grâce à des réalisations de Gaëtan Laborde, Andy Delort et Junior Sambia. Les deux premiers sont les locomotives de Montpellier. Auteur de l’ouverture du score à la 21e sur une très jolie frappe enroulée du gauche, Laborde en est désormais à quatre buts inscrits lors de ses six derniers matchs disputés. Delort fait encore mieux avec cinq buts inscrits sur ses cinq dernières rencontres. A Toulouse, il a trouvé la faille à la 24e d’un missile du droit sous la barre au cours d’une rencontre bien maîtrisée par les hommes de Michel Der Zakarian. Sambia y est allé de son but sur coup franc à la 93e. Fébrile sur sa pelouse, le Téfécé pointe au 9e rang.

Amiens-Nantes: 1-2

Peut-on parler d’effet Vahid Halilhodzic? Une chose est sûre: si tout n’est pas encore parfait, loin de là, le FC Nantes va clairement mieux depuis l’arrivée de l’entraîneur franco-bosnien. Après avoir débuté par une déroute à Bordeaux (3-0), il a vu ses joueurs corriger Toulouse (4-0) et confirmer ce résultat ce samedi avec une victoire à Amiens (2-1). Avec le même onze que celui aligné il y a une semaine à la Beaujoire, les Canaris ont parfois souffert face à des Amiénois dominateurs. Mais ils ont pu compter sur un Ciprian Tatarusanu une nouvelle fois impérial et sur le réalisme de ses attaquants. Gabriel Boschilia a ouvert le score à la 15e, Emiliano Sala a doublé la mise à la 71e, avant que Mathieu Bodmer ne réduise l’écart à la 82e. Nantes grimpe au 12e rang, Amiens chute à la 18e place.

Guingamp-Strasbourg: 1-1

Le talent de Karl-Johan Johnsson n’aura pas suffi. Le portier suédois s’est longtemps démené pour aider Guingamp à résister à Strasbourg en repoussant notamment un penalty de Kenny Lala à la 77e, après un ballon touché de la main dans sa surface par Franck Tabanou. Avant cet arrêt décisif, les hommes d’Antoine Kombouaré ont longtemps pensé avoir fait le plus dur en ouvrant la marque dès la 6e au terme d’une magnifique action collective conclue de la tête par Nicolas Benezet. Ils ont ensuite eu des opportunités pour doubler la mise, mais Matz Sels a lui aussi sorti le grand jeu à plusieurs reprises. Avant que Lucien Zohi ne finisse pas tromper Johnsson pour décrocher le nul (1-1). Guingamp reste lanterne rouge, Strasbourg occupe la 7e place.

RR