RMC Sport

Ligue 1: Mediapro pourrait demander une baisse de 25% sur les droits TV

Après avoir refusé de payer sa traite du mois d’octobre sur les droits TV en raison des difficultés financières, Mediapro, principal diffuseur du championnat de Ligue 1 et Ligue 2, veut négocier une baisse de 25% de sa facture pour la saison 2020-2021 selon L’Equipe de ce vendredi..

La LFP et Mediapro sont toujours dans l’impasse. La Ligue et le principal diffuseur de la Ligue 1 et la Ligue 2 sont en conflit depuis que le groupe espagnol, principal détenteur des droits TV pour quatre ans contre 820M€ annuels, n’a pas payé son échéance du mois d’octobre (172,3M€). Mediapro met en avant la crise économique due à la pandémie de coronavirus pour justifier ce défaut de paiement. Par la voix de son président, Jaume Roures, le groupe espagnol a aussi exprimé son souhait de voir sa facture diminuer. Mais de combien ? Selon L’Equipe de ce vendredi, Mediapro envisagerait de demander une baisse de 170 à 200 millions d’euros sur la saison 2021-2021. Pas les suivantes. Ce montant représenterait environ 25% de la facture totale pour cette première année. 

Le contrat prolonger de deux ans ?

Pas sûr que la LFP et son président Vincent Labrune acceptent une telle solution. Si tel était le cas, les autres diffuseurs (Free, Canal+, beIN Sports) demanderaient probablement eux aussi une ristourne, ce qui pourrait ramener le montant annuel des droits TV de 1,2 milliard à 900M€.

Toujours selon le quotidien sportif, Mediapro étudie aussi une autre piste en forme de compensation : une prolongation de deux années supplémentaires du contrat avec la LFP, celui-ci passant de 2024 à 2026. Une solution qui se heurterait cependant au cadre de la loi. En attendant les futures négociations entre la LFP et son principal diffuseur, la Ligue a déjà contracté un prêt de 120 millions d’euros pour combler le manque à gagner après le premier défaut de paiement du mois d'octobre. Et s’apprête à en faire autant au mois de décembre.

ABr