RMC Sport

Ligue 1 : Monaco la joue modeste

Leonardo Jardim

Leonardo Jardim - AFP

Avant la réception de Lille vendredi (20h30), en ouverture de la 2ème journée de Ligue 1, Monaco reste prudent. Pour Leonardo Jardim, l’entraîneur monégasque, c’est d’ailleurs Lyon et non son équipe qui peut être présenté comme le principal rival du PSG.

Après une belle préparation, l’AS Monaco a réussi sa rentrée en Ligue 1 samedi dernier à Nice, en s’imposant sur la pelouse de l’Allianz Riviera (1-2). Les Monégasques ont-ils retenu la leçon du début de saison passée, quand ils n’avaient pris qu’un point lors des cinq premières journées ? « Oui, la saison dernière nous n’avions pas bien commencé, nous voulions faire mieux cette année, explique Bernardo Silva. Peut-être que si nous n’avions pas aussi mal commencé la saison l’an dernier, nous aurions pu être plus compétitifs et remporter le championnat. »

Un regret qui semble guider l’équipe de Leonardo Jardim vers une plus grande concentration en ce début de saison, qu’il faudra confirmer lors des deux prochaines journées. La réception de Lille ce vendredi (20h30) puis un déplacement à Toulouse, deux équipes qui sortent d’une saison compliquée. Après, il sera déjà l’heure d’affronter le PSG à Louis-II (le 30 août), même s’il n'est pas question pour autant d’anticiper le choc face au champion en titre.

« Lyon n’a pas beaucoup changé »

Car si le match face à Paris constitue le gros rendez-vous du mois d’août en Principauté, Leonardo Jardim refuse d’y penser. « J’ai la tête concentrée sur Lille. Vous connaissez bien Lille, c’est une équipe très forte. Sur les derniers matchs contre Lille, Monaco ne s’est imposé que deux fois », prévient l’entraineur portugais. Un sentiment partagé par Bernardo Silva. « Sur 11 matchs, je crois qu’on n’a gagné que deux fois seulement contre Lille donc c’est vrai que ce n’est pas un adversaire facile. Il faut être concentré, faire le maximum. On joue chez nous donc il faut essayer de remporter ce match. » Ce serait l’idéal pour aborder sereinement le choc contre le PSG…

Mais à Monaco, hors de question de s’imaginer comme le principal rival des Parisiens. « Lyon n’a pas beaucoup changé, c’est le deuxième de l’année dernière, explique Jardim. Pourquoi Lyon ne serait-il pas le principal rival ? C’est le deuxième, ils viennent d’acheter un grand joueur, international français (Valbuena, ndlr). Marseille aussi est une grande équipe, c’est costaud. Saint-Etienne aussi. Je crois que les cinq premières équipes de l’an dernier sont les plus fortes. » Mais il ne fait aucun doute pour l’entraineur portugais que « Paris est devant ces quatre-là ».

Omar Bendjador et Yann Pécheral