RMC Sport

Ligue 1: Monaco s'offre un record prestigieux à Metz

Fabinho

Fabinho - AFP

Monaco a battu le record de succès consécutifs en Ligue 1, vendredi soir, en dominant, après avoir longtemps été accroché, le FC Metz (1-0), en ouverture de la troisième journée, grâce à un nouveau but de Radamel Falcao.

Un record qui compte

Le Bordeaux de Laurent Blanc est battu. Monaco est désormais le seul détenteur du nombre de victoires consécutives en Ligue 1 après son succès sur la pelouse de Metz (1-0), le quinzième d’affilée en Championnat, vendredi soir, en ouverture de la troisième journée. Une victoire longue à se dessiner face à une équipe que les Monégasques avaient pourtant humiliée à deux reprises l’an passé (7-0 à l’aller ; 5-0 au retour). Un but de Falcao (78e), son cinquième en trois matchs de Ligue 1 cette saison, a permis aux Monégasques, sans Kylian Mbappé, écarté du groupe, de l’emporter. Mais ce ne fut pas simple.

La rentrée décisive de Ghezzal

Pour sa première sous le maillot monégasque, Rachid Ghezzal a été décisif. L’ancien Lyonnais, rentré à la 66e minute de jeu à la place du jeune Adama Diakhaby (21 ans), a délivré une superbe passe décisive, dans la profondeur, à Radamel Falcao. Treize petites minutes après son entrée en jeu (79e). Son passage sur la pelouse du stade Saint-Symphorien a coïncidé avec la meilleure phase des Monégasques, soudain plus inspirés.

Diakhaby et Lopes pas dans un grand soir

Titularisé pour la deuxième fois d’affilée par Leonardo Jardim après le match à Dijon (1-4), Adama Diakhaby ne s’est pas montré à son avantage, en pointe, aux côtés de Falcao. L’ancien Rennais a reculé d’un cran dans le système en 4-4-2 de Jardim, après la pause, laissant sa place en attaque à Guido Carrillo. Un choix payant: l’Italo-Argentin s’est vite distingué en plantant une tête puissante sur le poteau (59e). Carrillo était rentré sur la pelouse en lieu et place de Rony Lopes, qui, en dehors d’une frappe qui aurait pu faire mouche sans un Thomas Didillon aérien (42e), n’a pas été très en vue.

Metz a craqué physiquement

Appliqués défensivement, malgré l’absence de Milan Bisevac, blessé, et le départ de Simon Falette pour l’Eintracht Francfort acté dans la semaine, les Messins ont livré une première mi-temps courageuse, se montrant même dangereux par l’intermédiaire de Nolan Roux (35e). Ils ont flanché physiquement durant la deuxième mi-temps mais ont tenu bon, malgré les assauts répétés des Monégasques. Avant de craquer, donc. Le bilan est implacable pour les joueurs de Philippe Hinschberger: trois matchs, trois défaites. Leur calendrier leur offre désormais un déplacement crucial à Caen, le week-end prochain, avant la réception du PSG dans deux semaines.

Monaco maintient la pression

Sans les étincelles qui avaient escortées ses deux premières sorties en Ligue 1, Monaco a donc signé un troisième succès d’affilée cette saison. Et conforté sa place de leader avant de recevoir Marseille dimanche prochain (21h) et de se déplacer sur la pelouse de Nice la semaine suivante. Il met surtout la pression sur ses adversaires les plus proches au classement (Lyon, Paris, Marseille, Saint-Étienne, tous relégués à trois points ce vendredi soir).

À lire aussi >> Mercato: pourquoi Monaco protège Mbappé, mais pas Fabinho

Thomas Broggini