RMC Sport

Ligue 1: "On a de l’humour mais...", Bordeaux résilie son contrat avec Winamax

Les Girondins ont décidé de rompre leur partenariat avec leur sponsor principal Winamax. Ils estiment que le site de poker en ligne "s’était désolidarisé" du club dans sa communication, notamment lors de la défaite contre l'OM.

Actualité décidément chargée chez les Girondins. Sur le terrain et en coulisses. Bordeaux a annoncé ce vendredi la résiliation de son partenariat signé l'été dernier avec Winamax. Ce contrat devait aller jusqu'en 2024.

"C’est une nouvelle stratégie, a expliqué ce vendredi en conférence de presse le directeur général adjoint du club, Thomas Jacquemier. Cela ne vient pas perturber le budget du club qui est bouclé pour la saison. Cela veut dire que nous résilions aujourd’hui notre contrat de partenariat avec Winamax. Ces derniers temps, leur communication s’était désolidarisée du club à travers des vidéos et des tweets, notamment lors du dernier match (défaite 1-0 contre l'OM). Cela n’est ni en phase avec l’esprit d’un partenariat tel qu’on le conçoit, ni en phase avec notre contrat. On profite de cette opportunité pour mettre en avant notre fondation et des éléments plus positifs."

Winamax, site de poker et de paris sportifs en ligne, s’affichait jusqu'à présent sur la face avant du maillot des Girondins. Il va être remplacé dès ce week-end pour le match à Rennes par le logo de la fondation du club, "Cœur Marine & Blanc", qui œuvre autour de trois grandes causes : la santé, l’enfance et l’inclusion sociale.

"On a de l'humour mais là..."

"On avait acté un certain nombre de principes dans notre contrat qui n'ont pas été respectés. Winamax était arrivé dans une stratégie précédente. On a eu des discussions avec eux. Ce qu’on attend d’un sponsor, c’est qu’il nous soutienne. Le maillot des Girondins de Bordeaux, c’est une histoire, des valeurs, pas juste un panneau publicitaire. On a de l’humour, bien sûr, mais là on n’est pas dans l’esprit d’un partenariat. On est sur autre chose. C'est pour ça qu'on résilie. On sait que de temps en temps on mérite d’être critiqué ou chambré. Mais là, on est sur la défense d’un maillot qui représente une histoire. Quand on est sponsor d'un club, on le soutient, ce n'est pas plus compliqué que ça”, a appuyé Thomas Jacquemier.

Pointé à la 17e place en Ligue 1 avant son déplacement dimanche en Bretagne, Bordeaux a décidé cette semaine de mettre à l'écart deux joueurs du groupe professionnel : Mehdi Zerkane et Paul Baysse. Laurent Koscielny, lui, a été vivement invité à se trouver une porte de sortie cet hiver. De son côté, Winamax a réagi à sa façon à la fin de ce partenariat. Avec, forcément, une bonne dose de chambrage sur son compte Twitter.

RR