RMC Sport

Ligue 1: Rennes explique pourquoi il a accepté le report face à l’OM

Les incidents intervenus samedi à la Commanderie, le centre d’entraînement de l’OM, ont poussé au report de la rencontre de Ligue 1 entre Marseille et Rennes. Par la voix de son président exécutif, Nicolas Holveck, le club breton a assumé de ne pas avoir poussé pour le maintien du match.

Un match qui fait des remous. Chez les supporters des deux équipes. Samedi, de graves incidents sont intervenus à la Commanderie, le centre d’entraînement de l’OM, des supporters pénétrant dans les locaux du club. Des dégâts ont été occasionnés après cette manifestation de ces supporters phocéens. Côté Breton, quelques voix se sont élevées parmi les supporters pour déplorer ce report dû à des événements pas directement liés au Stade Rennais.

De quoi amener Nicolas Holveck à se présenter devant la presse ce lundi en marge de la conférence de presse avant la réception de Lorient mercredi. Le président exécutif du Stade Rennais a justifié sa position, d’accepter le report du match, en raison des règlements qui interdisaient toute option au club breton mais aussi pour des questions de sécurité et d’image.

"Une décision de bon sens"

"J’ai fait le tour de la question réglementaire. Sachant qu’on n’avait aucune chance d’obtenir quoi que ce soit, est-ce qu’il était intelligent de mettre en jeu l’intégrité physique de mes joueurs?, a justifié Holveck. (…) Je suis déjà allé à Marseille plusieurs fois et cela m’est arrivé de prendre des pavés dans le bus. La plus grosse crainte des autorités de la Commanderie au stade. La décision de prendre acte du report du match a été très rapide à prendre. C’est une décision de bon sens, de rationalité. Le Stade Rennais, de par son actionnaire, a une image à défendre. Il n’était pas question d’en rajouter." La date du 24 février tient désormais la corde pour le report de cette rencontre entre l’OM et Rennes.

MI avec Xavier Grimault à Rennes