RMC Sport

Ligue 1: un protocole anti-Covid allégé avant le sprint final?

Le risque de voir plusieurs rencontres reportées d’ici la fin de saison pourrait pousser la LFP à revoir son protocole sanitaire selon le journal L’Equipe. Une réunion est même prévue ce vendredi pour discuter d’un allégement des restrictions.

Lille, Paris, Monaco et Lyon se livrent une belle bataille pour le titre en Ligue 1. A six journées de la fin de la saison, les quatre équipes se tiennent en seulement cinq points et devraient batailler jusqu’au bout pour arracher la victoire et un billet pour la prochaine Ligue des champions. Afin de ne pas voir la situation sanitaire peser sur le final du championnat, la LFP pourrait décider d’alléger son protocole anti-Covid selon le journal L’Equipe.

>> Les infos liées au coronavirus sont dans le direct RMC Sport

Peu de dates pour reporter les matchs

La Ligue de football professionnel craindrait notamment de ne pas disposer de suffisamment de dates en cas d’éventuels report de matchs suite au coronavirus. Avec six journées à disputer, dont les deux dernières en multiplex, ainsi que la fin de la Coupe de France et les barrages d’accession à l’élite, la saison est loin d’être terminée pour les clubs de L1. Le groupe Covid (où figure des représentants des clubs et notamment le PSG et l’OL) chargé de gérer la situation sanitaire s’inquiète de potentiels reports dans un calendrier surchargé.

Récemment touché par plusieurs cas de Covid dans son effectif, le PSG pourrait bouleverser le calendrier s’il était concerné par un report, et notamment après sa belle qualification pour les demi-finales de C1 qui a ainsi réduit le nombre de plages disponibles pour reprogrammer un match. Une réunion de travail est prévue ce vendredi pour évoquer ces diverses problématiques.

12 ou 13 cas positifs avant d’acter un report?

Depuis le début de saison, les clubs ont fourni une liste de trente joueurs appelés à jouer en Ligue 1. Au-delà de dix cas positifs sur cette liste, un match doit être reporté. Si l’option, voulue par certains, de passer ce quota à 16 joueurs ne devrait pas être retenu par la Ligue, l’idée de l’augmenter à 12 ou 13 semble une hypothèse crédible.

De la même manière, les tests PCR effectués actuellement 72 heures avant chaque match pourraient désormais se dérouler pendant les 48h heures précédant les rencontres. Après la réunion de travail du groupe Covid ce vendredi, la LFP pourrait acter de telles évolutions lors de son conseil d’administration prévu mercredi prochain.

JGL