RMC Sport
en direct

Lille en direct: "Je n'ai eu aucun contact avec M.Aulas, ni Juninho", promet Galtier

Christophe Galtier et Mauricio Pochettino lors de PSG-Lille en Coupe de France

Christophe Galtier et Mauricio Pochettino lors de PSG-Lille en Coupe de France - ICON Sport

Suivez en direct la conférence de presse de Christophe Galtier, entraîneur de Lille, à la veille du déplacement de son équipe sur le terrain du PSG pour le choc des leaders, samedi (17h, 31e journée de Ligue 1).

"Paris habitué à ces calendrier chargés"

"Paris est habitué à ces calendriers. Un effectif qui est habitué à avoir ce genre de calendrier avec des matchs très importants à ce moment de la saison."

Galtier répond aux rumeurs sur l'OL et répète n'avoir "eu aucun contact avec M.Aulas et Juninho"

"J'ai lu. J'ai profité de la trêve pour récupérer en famille. Il est prévu que je rencontre le président Létang, je pense rapidement. Mais on n'a pas parlé pendant la trêve. Quant à tout ce qui est dit, je vais reprendre précisément la déclaration de M.Aulas. Je n'ai pas parlé avec M.Aulas, ni avec Juninho et eux n'ont pas parlé avec moi, ni avec mon entourage. Mes rapports avec M.Aulas sont très amicaux. C'est sûrement mal me connaitre et le connaitre que de faire croire aux gens qu'on peut échanger dans cette période sur l'avenir des uns et des autres. Ma priorité ira au Losc dans les discussions qu'on pourra avoir. Je veux confirmer qu'il n'y a eu aucun échange avec M.Aulas et M.Juninho, ni avec mon environnement et moi-même."

Djalo titulaire à droite

En l'absence de Zeki Celik et Jérémy Pied, Tiago Djalo sera titulaire comme arrière droit. "Je lui parlerai des courses très spécifiques de Mbappé et Neymar. Si vous arrivez à les sortir de la zone de confort, ils sont légèrement moins bien. Je ne sens pas de renoncement dans le fait qu'il soit décalé à droite, ce qui n'est pas son poste de formation."

La course au podium va se jouer sur "la fraîcheur et le sang froid"

"La course au titre? J'appelle ça la course au podium. Derrière, ça pousse fort. Je ne suis pas dans la position du chassé, ou du chasseur. Ça se joue sur la fraîcheur et le sang froid et ne pas tout remettre en cause quand les choses se passent moins bien. (...) Il faut être lucide et ne pas paniquer. On peut lutter jusqu'au bout et ça ne ve pas se jouer à grand-chose. On sera peut-être très déçu au soir de la 38e journée."

Maignan plus "mature", "attentif", "dans le questionnement"

"Il est très attentif à la manière dont on veut sortir le ballon, dont on veut défendre; Il a une réflexion, des échanges. Il est dans le questionnement. En dehors de ses qualités intrinsèques, il a énormément gagné en maturité. Il a un regard sur le jeu plus important que les saisons précédentes.

"Celui qui l'emportera ne sera pas champion", estime Galtier

"Le résultat est clair, net et précis. Mais il y a les circonstances du match. On a fait des erreurs individuelles. Mais ce match est passé. On a travaillé certains points. A huit journées de la fin, ce sera un samedi avec des confrontations importantes... Celui qui l'emportera ne sera pas champion mais celui qui perdra sera toujours dans la course. Il restera sept matchs derrière. On a un parcours à faire si on veut se battre pour le podium."

Des changements par rapport au match de Coupe?

"On doit corriger ce qui n'a pas bien fonctionner. On doit améliorer la vérité des surfaces. Paris a été chirugical et nous avons buté sur Navas. Après 41 matchs joués, il y aura peut être des réajustements dans certains secteurs."

Les absences parisiennes, un avantage?

"Paris reste un gros effectif avec un gros collectif et de grosses individualités. Les Sud-américains ont eu le privilège de ne pas se déplacer, ni de jouer. Ils ont eu l'occasion de peaufiner leur condition physique."

Celik à l'isolement

"Celik est toujours à l'isolement chez lui en Turquie en raison du Covid", explique Galtier. "Burak a enchainé les trois matchs avec la sélection, il va bien. Aura-t-il toute la fraicheur pour être peformant sur la durée du match? Il n'avait pas joué depuis neuf semaines, enchainer quatre matchs (avec Nîmes), c'est beaucoup. Je n'ai pas encore pris la décision pour savoir s'il allait démarrer. J'ai discuté avec lui, je vas le refaire demain. D'autres, comme Bradaric, ont joué et cela leur a donné du rythme."

"On avait oublié nos fondamentaux", estime Galtier

"On avait oublié nos fondamentaux. On est avant tout une équipe et ce match face à Nîmes, on ne l'a pas joué de manière collective."

"Paris ne peut pas gérer", prévient André

"Paris sera à 100%. Cette année, ils ne peuvent pas gérer comme d'autres fois. Ils vont jouer le coup à fond, ils seront chez eux. Ils restent sur une victoire assez importante chez nous même s'il y a plein de choses

"Lille n'est pas programmé pour le titre", selon André

"On n'est pas programmé pour le titre, il faut être lucide. La seule équipe programmée, c'est le PSG et peut-être Lyon avec le budget et l'effectif. On est placé, on est là. On pourra vraiment dire qu'on joue quelque chose à trois ou quatre journée sde la fin. C'est précoce aujourd'hui."

Dithyrambique sur Maignan

"Mike, c'est un bourreau de travail. Comme les gardiens, ils sont un peu à part. Il a des qualités innées mais il s'impose des charges de travail impressionnantes. Il est impressionnant dans sa mentalité de gagnant, il vit le match, il parle, il est là. Avec quelqu'un comme ça dans les buts, tu es rassuré. Je pense qu'il ira très loin."

Aucun doute sur l'état d'esprit

"Je ne doute d'aucun coéquipier au niveau de l'état d'esprit. Il n'y a pas d'état d'esprit individualite. Par moment, tu es peut-être un peu moins bien, ce sont des petits détails qui ont leur importance."

André veut exploiter "les espaces" laissés par les Parisiens

"Contre Paris, c'est souvent le même genre de matchs avec une possession et une qualité techniques importantes. Il faut leur laisser le moins d'espaces et de vitesse possible. Au milieu, on va encore beaucoup courir. Contre Paris, quand tu récupères le ballon, tu peux jouer parce qu'il ya des espaces et peut-être pas le même repli défensif que d'autres. Ce sera un match ouvert."

André: "L'envie de faire quelque chose à Paris"

"Chaque journée est décisive. On a un match important à jouer contre Paris, c'est le meilleur club en France. On va chez eux avec l'envie de faire quelque chose de bien, le reste on ne maîtrise pas."

"Pas une question de fraîcheur", selon André

"Ce n'est pas question de fraîcheur. Il ne faut pas essayer de surjouer, mais revenir à nos principes. Ces huit jours nous ont permis de plus travailler. Ce collectif nous a menés ici. Tout le monde aurait signé pour qu'on soit ex aequo avec Paris à 8 journées de la fin."

André veut croquer dans les huit derniers matchs

"C'est logique qu'on soit attendu et que les équipes jouent différemment. On a été très solide à Monaco, c'était compliqué à Paris. Le gros point noir, c'est contre Nîmes parce qu'on n'a pas fait ce qu'on savait faire. On s'est trop exposé et on s'est fait punir logiquement. On a envie d'attaquer ces huit derniers matchs en croquant dedans."

André: "Nîmes, un gros coup derrière la tête"

Benjamin André, capitaine du Losc, précède son entraîneur. Il revient sur la défaite face à Nîmes. "Ça a été difficile, c'est un gros coup derrière la tête. On n'avait pas prévu ça. La trêve a permis de s'aérer. On est revenu avec beaucoup d'envie pour montrer un autre visage que lors des derniers matchs."

Quel avenir pour Galtier?

L'avenir de Christophe Galtier devrait aussi être évoqué. Sous contrat jusqu'en 2022 avec Lille, l'entraîneur susciterait l'intérêt de Lyon, où Rudi Garcia n'est pas certain de rester en poste au-delà de l'été.

Le bon moment pour affronter Paris?

Les questions posées à Christophe Galtier porteront inévitablement sur le calendrier du PSG qui aborde deux virages très importants en quelques jours. La réception de Lille précède le déplacement à Munich, mercredi pour affronter le Bayern en quart de finale aller de la Ligue des champions (21h, en direct sur RMC Sport).

Lille de retour à Paris deux semaines après la Coupe

Le PSG et Lille se retrouvent un peu plus de deux semaines après leur confrontation en match avancé des huitièmes de finale de la Coupe de France. Le 17 mars dernier, Paris s'était imposé 3-0 face aux Dogues. Sortis de la Ligue Europa quelques semaines plus tôt, les Lillois ne sont plus engagés qu'en championnat où ils n'ont glané qu'une victoire lors des quatre dernières rencontres (pour deux nuls et une défaite).

Bienvenue dans notre live pour suivre la conférence de presse de Galtier

Après deux semaines de trêve internationale, la Ligue 1 reprend ses droits ce week-end avec un choc entre les deux premiers: PSG-Lille, samedi (17h, 31e journée) au Parc des Princes. Vainqueur à Lyon (2-4) avant la trêve, Paris a pris la tête grâce à une meilleure différence de buts que le Losc, défait à domicile par Nîmes (1-2).

Christophe Galtier va s'exprimer ce vendredi (12h45) en conférence de presse à la veille de ce déplacement crucial dans la course au titre.

RMC Sport