RMC Sport
en direct

Lille en direct: "On peut créer une énorme surprise", Galtier parle de ses ambitions

Christophe Galtier

Christophe Galtier - Icon Sport

Le LOSC, leader de Ligue 1, se déplace à Metz vendredi soir (21 heures), en ouverture de la 32e journée. Suivez en direct la conférence de presse de Christophe Galtier à partir de 12h45.

Christophe Galtier sur une prolongation de José Fonte

"Sincèrement, je ne suis pas au courant des discussions entre José et la direction. Mais une chose est sûre, si vous créez l'exploit, tout le monde sera gagnant, que ce soit ici ou ailleurs. C'est ce que je leur rabâche, ne pensez pas à l'avenir, pensez à l'instant T et aux 7 matchs qui arrivent."

Christophe Galtier sur les erreurs à ne pas commettre

"La crispation, la nervosité. Ensuite, c'est l'état d'esprit, le sactifice, le don de soi. Que ce soit dans les séances d'entraînement, dans les prises de décision pour une stratégie, un plan de jeu. Je demande à mes joueurs d'accepter les choix, les orientations sur un match, et d'être disponible à 150% pour l'équipe. Je leur dis que personne ne peut être au-dessus de l'équipe, du club, et que ce qui se présente, se présente rarement dans une carrière de joueur et d'entraîneur."

Christophe Galtier sur les primes des joueurs

"Il y a eu beaucoup de discussions à un moment et aujourd'hui il n'y en a plus. Le président Olivier Létang et les cadres de l'équipe se sont entretenus et tout est rentré dans l'ordre. Je ne sais pas s'il y a eu un accord parce que je ne suis pas concerné depuis le début."

Christophe Galtier sur le positionnement de Renato Sanches

"Le plus important à mes yeux est la disponibilité des joueurs. Renato fait partie de ces joueurs qui ont accepté de jouer à un poste qui n'est pas son poste de prédilection. Contre Paris, je lui ai demandé de jouer sur le côté. Il a été très discipliné sur le plan tactique. Est-ce qu'il sera dans ce registre contre Metz ? Sûrement pas. En tout cas à l'heure où je vous parle."

Christophe Galtier sur Reinildo

"Il a encore une bonne marge de progression. Il est en concurrence avec Bradaric, qui ne lâche pas. Il correspond au profil que tout entraîneur souhaite avoir, c'est un équipier avec un grand E. Il est dans l'esprit, dans l'investissement, dans l'échange. Il est déterminé, c'est un garçon très utile dans un effectif. Il partait à certains moments derrière Bradaric et il a su s'imposer au fil des matchs."

Christophe Galtier sur l'intérêt de Nice

"Un club qui aimerait me solliciter ? En tout cas il ne m'a pas sollicité, que ce soit clair. Concernant mon avenir, je suis très serein. Je suis très concentré sur les 8 derniers matchs, et aujourd'hui je suis obsédé par les 7 derniers matchs qui se présentent parce que c'est une opportunité incroyable. Je ne veux pas perdre de l'énergie sur ce que je lis. Ce que je lis depuis quelques semaines peut être gratifiant mais je reste très hermétique à tout ça. Ces méthodes, ces effets d'annonce alors qu'aucun des deux clubs cités ne m'ont sollicité, montrent qu'on remonte à il y a quelques années avec des méthodes de destabilisation."

Christophe Galtier sur le match de Metz cette semaine

"Ca nous a permis à nous de les regarder plus précisément. J'ai vu que Frédéric (Antonetti) n'était pas content de son calendrier sur cette semaine et je le comprends. Ensuite Metz n'a pas beaucoup joué en semaine, ils ne seront pas sur un état de fatigue important. Ils ne sont pas sur une longue série de matchs, même s'ils ont joué 3 matchs en 6 jours. J'ai pu observer aussi que Frédéric a eu de la rotation dans son équipe. J'ai vu aussi un Metz avec des qualités précises, beaucoup de densité athlétique, une projection très rapide vers l'avant, des qualités sur les phases arrêtées. C'est une équipe difficile à manoeuvre qui a su gagner contre les gros. A nous d'être très déterminés et très concentrés."

Christophe Galtier sur les concurrents les plus dangereux

"Je trouve que Monaco dégage une certaine sérénité, une force collective, mais Monaco, comme Lyon, vont jouer en Coupe de France. Paris aura de son côté son match retour face au Bayern et bravo aux Parisiens, qui se sont donnés les moyens d'y croire. Ce sont des équipes qui joueront au moins un match de plus que nous, mais nous avons eu aussi un calendrier chargé et nous avons su rester en haut du classement. Je crois que ces trois équipes là on les effectifs pour jouer sur plusieurs tableaux."

Christophe Galtier sur la potentielle frustration de ne pas être champion

"On le saura au soir du dernier match de championnat. On ne sait pas ce qu'il va se passer. On a aujourd'hui un bon bilan face à nos concurrents directs, mais il reste une confrontation face à Lyon. On a aussi eu des contre performances contre des équipes moins bien classées que Lyon, Paris et Monaco. Je pense sincèrement que ça peut se jouer à la dernière journée, il faudra être performant contre tout le monde. Ensuite on fera le bilan. Est-ce qu'on sera déçus si on finit 4e, bien sûr, quand on fait ce genre de parcours. Est-ce qu'on sera déçus si on est 3e ou 2e ? Si on est 2e, je crois que ce sera une énorme performance, on sera qualifiés pour la Ligue des champions."

Christophe Galtier sur l'après victoire contre Paris

"Ce qui est compliqué c'est de maintenir l'exigence, à tous les niveaux. Comme je l'avais dit avant la préparation du match contre Paris, on effaçait Nîmes, c'était le passé. Aujourd'hui il faut effacer Paris. On doit être exigeant, montrer le même visage. On doit donner au moins autant que ce qu'on a donné face à Paris, et j'espère même qu'on pourra donner plus contre Metz. Ce sera chaque fois une bataille, parce que les autres équipes ont aussi des objectifs, et elles voudront briller contre le leader."

Christophe Galtier sur la lutte pour le titre

"Nous sommes premiers à la 31e journée, mais l'objectif de début de saison était d'être européen. On le sera. Cet objectif est atteint. Evidemment qu'on souhaite jouer la Ligue des champions et pour ça il faudra se battre. Et en se battant pour ça, vu la situation, on peut créer une surprise, une énorme surprise. Mais de là à se focaliser sur le titre, ce n'est pas mon cas. Aujourd'hui avec mon staff, on a quasiment acquis le fait qu'on jouera une compétition européenne, et ce sera la 3e année consécutive. La grosse performance serait de jouer la Ligue des champions et la performance exceptionnelle serait d'être champion. Il reste à la fois peu de matchs, seulement 7, mais 21 points c'est beaucoup. Il y a des écarts, mais avec 21 points en jeu, ça peut être vite comblé."

Christophe Galtier sur le fait de jouer avant ses adversaires

"Je ne sais pas si c'est un avantage mais la réalité, c'est que si vous gagnez vous passez un bon week-end et vous pouvez mettre la pression sur vos concurrents. Si vous perdez, vous passez un mauvais week-end et vous croisez les doigts pour que vos concurrents soient dans la contre-performance. Mais il n'y a pas d'avantage à jouer plus tôt. C'est le résultat du match qui fait que les joueurs et les entraîneurs peuvent avoir un week-end un peu plus tranquille."

Christophe Galtier sur la suspension sur Tiago Djalo

"De ce que je sais, ce n'est pas lié à la petite altercation qu'il y a eu au retour des vestiaires en fin de match. Sa suspension est liée au carton rouge qu'il a pris. Il faut accepter la décision. Il y avait un débat sur la faute commise par Tiago Djalo sur Neymar. On a constaté, et le clan parisien aussi, a constaté qu'il n'y avait pas eu de faute. Ils se sont battus pour savoir qui avait la touche, l'arbitre leur a donné tous les deux un carton jaune et ils en avaient déjà reçu un. Je crois qu'il faut accepter la décision de la commission, qui a pris la bonne décision."

Christophe Galtier sur les joueurs longuement touchés par le Covid

"On a eu 90, 95% des cas asymptomatiques dans l'équipe. Quand ils sont asymptomatiques, on ne voit pas de baisse de performance. Mais je prends le cas de Jérémy Pied, il a eu des symptômes et ça a été beaucoup plus difficile pour lui, ensuite, sur le plan physique."

Christophe Galtier sur Yusuf Yazici, touché par le Covid deux fois en 3 mois

"C'est le même cas que Marco Verratti. En sélection turque, comme italienne, il y a eu beaucoup de cas. Ils sont partis avec une bulle sanitaire, mais elle a explosé."

Christophe Galtier sur les joueurs indisponibles pour Metz

"Les joueurs indisponibles sont Jonathan David, Jérémy Pied, qui est toujours touché à la cheville, Tiago Djalo suspendu et Yusuf Yazici, mis à l'écart du groupe, qui a fait un test Covid ce matin pour savoir s'il était positif. Si les tests sont négatifs, on pourra demander une dérogation pour la semaine prochaine."

Christophe Galtier sur l'absence de David

"Il marche assez bien mais il est indisponible pour le match de Metz. Il y a aussi de fortes chances qu'il soit indisponible pour la rencontre face à Montpellier, et ensuite on se projettera sur Lyon. Il se soigne de sa blessure à la cheville pour le moment mais je suis assez surpris, agréablement, de le voir marcher presque normalement. On pouvait penser après le match contre Paris que ce serait encore plus grave. On verra dans quelques semaines comment ça évolue."

Christophe Galtier sur le groupe pour Metz

"Concernant Celik, les deux derniers tests sont négatifs donc il sera dans le groupe. Xeka également sera présent. L'incident avec Xeka est clos, il a été mis à l'écart du groupe de la veille du match contre Paris jusqu'à mercredi matin. Il a réintégré le groupe après avoir eu un rappel à l'ordre de la part du président."

Sven Botman sur le match France - Pays-Bas à l'Euro Espoirs

"C'est toujours bien de jouer contre certains de ses coéquipiers (Ikoné, Soumaré). On sait que l'équipe de France Espoirs est une très bonne équipe, mais c'est aussi le cas de l'équipe des Pays-Bas. Ce sera un très beau match."

Sven Botman sur sa progression

"Au début de saison, je n'envisageais pas de jouer l'Euro avec ma sélection mais je pense que j'ai montré le meilleur de moi-même cette saison. J'ai progressé et je me rapproche de l'Euro, mais pour le moment je joue l'Euro avec les espoirs et nous sommes en quarts de finale. Ce serait en revanche incroyable d'être sélectionné pour l'Euro avec l'équipe A."

Sven Botman sur le fait de jouer avant ses concurrents

"On peut dire que si on gagne, on met la pression sur les autres équipes. Mais au final, je pense que tout le monde, Monaco, Paris et Lyon regardera ses propres matchs. Chacun se bagarre pour le titre, alors en jouant le vendredi on peut mettre un peu plus la pression, mais ça ne change pas grand chose."

Sven Botman sur un jeu bas et sans possession

"Chaque équipe contre laquelle nous jouons a ses propres qualités. Paris avait beaucoup de qualité devant et au milieu de terrain. La stratégie contre Paris était donc de laisser le ballon et de jouer bas, et ça a fonctionné."

Sven Botman sur les coups de pieds arrêtés, une force de Metz

"Bien sûr, nous connaissons les points forts et les points faibles de notre adversaire. Nous savons que Metz est très bon sur les coups de pieds arrêtés, ils ont des grands joueurs. Nous en avons parlé pour pouvoir bien le gérer."

Sven Botman sur la bonne série de matchs à l'extérieur

"Tout le monde a en tête que si on gagne 7 matchs, on est champions. Ce serait quelque chose de très grand pour nous et pour le club, donc nous n'avons pas besoin de motivation supplémentaire."

Sven Botman sur l'absence de Xeka pour "conduite appropriée" selon Galtier

"Ce n'est pas à moi de parler de ça, vous devez demander au joueur concerné ou au coach, mais pas à son coéquipier."

Sven Botman sur la possible frustration de ne pas être champion

"Oui, bien sûr qu'on veut gagner. En étant dans cette position, c'est possible. Alors bien sûr qu'on serait frustrés de ne pas être champions, je crois que c'est normal et c'est le cas pour tous les joueurs. Nous voulons garder notre position et gagner."

Sven Botman sur un possible départ du LOSC

"Comme je l'ai dit, nous sommes tous concentrés sur le championnat et nous verrons cet été ce qu'il se passe. Ce n'est pas nouveau que le club a quelques problèmes, mais nous n'en discutons pas aujourd'hui."

Sven Botman sur les primes des joueurs mises entre parenthèses

"Ce n'est pas nouveau que les clubs ont des problèmes financiers actuellement. Aujourd'hui, ce n'est pas notre priorité, nous sommes davantage concentrés sur le championnat et sur le fait de pouvoir remporter le titre. Nous ne nous occupons pas de ces considérations économiques aujourd'hui, nous verrons ensuite."

Sven Botman sur l'évocation du titre

"Nous avons démarré la saison en voulant se battre pour les trois premières places. Mais maintenant, vu notre position, on va jouer le titre, je ne peux pas le nier. Il reste 7 matchs, nous allons les prendre séparement et voir après ces 7 matchs où nous sommes."

Sven Botman sur les éléments importants du LOSC

"Je ne peux pas répondre à ça. Je sais que l'équipe au complet est très importante. Nous avançons comme une équipe et nous terminerons comme une équipe, pas seulement avec deux ou trois joueurs."

Sven Botman sur la victoire contre le PSG la semaine dernière

"Bien sûr, Paris est une bonne équipe et on l'a vu hier contre le Bayern. C'est un bon sentiment de pouvoir concurrencer et battre cette équipe. Cela nous montre qu'on a notre chance pour la fin de saison."

Sven Botman sur sa première saison en France

"C'est allé très vite, c'est déjà presque la fin de la saison, mais je n'y pense pas trop. Je prends seulement du plaisir à jouer ici. Pour moi, c'est la première fois que je joue dans une équipe qui dispute le titre. C'est très excitant pour moi. Mais je ne suis pas surpris qu'on joue le titre. Je dis depuis le début qu'on est une bonne équipe, armés pour jouer dans les trois premiers. On joue les matchs les uns après les autres, sans penser au titre, mais au final on s'en approche. Avec 7 matchs à jouer, c'est une belle fin de saison, avec 4 équipes très fortes en tête."

Galtier, la lutte pour le titre et l'intérêt de Nice

A 7 journées de la fin du championnat, le LOSC compte 3 points d'avance sur le Paris-Saint-Germain. Christophe Galtier et Sven Botman se présenteront en conférence de presse à 12h45. L'entraîneur lillois pourrait être interrogé sur un intérêt de Nice pour la saison prochaine, révélé par L'Equipe cette semaine.

RW