RMC Sport

Lille: la short-list pour remplacer Collot

Marcelo Bielsa

Marcelo Bielsa - AFP

Depuis le départ de Frédéric Antonetti le 22 novembre dernier, c’est son adjoint Patrick Collot qui avait pris la tête de l’équipe, épaulé en coulisses par Luis Campos, qui devrait devenir le directeur sportif du club avec l’arrivée de Gérard Lopez. Selon nos informations, même s’il sera sur le banc au moins jusqu’au match contre Saint-Etienne, le 13 janvier, la tendance est actuellement à un remplacement de l’Avignonnais d’ici la fin du mois. Quatre noms se détachent pour lui succéder.

Patrick Collot n’a pas démérité depuis le 22 novembre dernier. Dix-neuvième au classement au moment de sa prise de fonctions, Lille pointe désormais à la douzième place. Conseillé en coulisses par Luis Campos, Collot ne semble pourtant pas avoir le profil pour lancer le nouveau projet du Losc. S’il connait le club par cœur et qu’il sait parfaitement gérer un vestiaire, plusieurs obstacles semblent insurmontables pour lui. Au club depuis 1995, il n’a pas de diplôme d’entraineur, ce qui pose problème à la future équipe dirigeante, peu encline à s’exposer à une amende de 10 000 euros par match dirigé. De plus, son expérience parait trop limitée pour le projet envisagé. Son nom reste une solution de dépannage.

>> Le live mercato

Lopez rêve de Bielsa

Dès lors, une short-list d’entraineurs a été établie pour lui succéder à la tête de l’équipe. Comme annoncé plusieurs fois, le rêve fou de Gérard Lopez est toujours de voir Marcelo Bielsa avec la tenue lilloise. Les deux hommes s’apprécient. L’homme d’affaires est un fan du technicien et du jeu qu’il propose. Un contrat de trois ans lui a été proposé, mais comme souvent l’Argentin ne souhaite s’engager que sur un an (un an + un an pour être dans les règles). 

A lire aussi >> Losc - Ingla : "On a une relation très fluide avec Bielsa, on s'est rencontré plusieurs fois"

Dury, Wilmots ou le « nouveau Guardiola » ?

Selon les informations de RMC Sport, d’autres entraineurs ont donc été contactés. C’est le cas du Belge Francky Dury, à la tête du club belge de Zulte Waregem, actuel troisième du championnat. Fin connaisseur des clubs de la région, il vit à 40km de Lille et pourrait avoir un impact fort sur la formation du club nordiste. Cependant, même s’il a été élu deux fois meilleur entraineur de Belgique, ce n’est pas un « nom » du football européen et la Jupiler League ne peut pas être comparée à la Ligue 1.

A lire aussi >> Mercato: selon Marc Ingla, "Depay et Sakho ne vont pas venir à Lille" 

Autre nom qui circule, celui du portugais Marco Silva. Proche de Luis Campos, il est parfois surnommé « le nouveau Guardiola », en référence au style de jeu qu’il propose. Titré avec l’Olympiakos la saison dernière et vice-champion du Portugal en 2014 avec le Sporting Portugal, il a l’expérience de clubs d’envergure. Son principal point faible est sa méconnaissance du championnat de France. Il également courtisé par le club anglais de Hull City.

Enfin, le nom de l’ancien sélectionneur belge Marc Wilmots a parfois circulé. Bon connaisseur de la France, son profil pourrait plaire aux nouveaux dirigeants lillois. L’ancien joueur de Bordeaux a démenti l’existence de contacts.

Une grande importance donnée à la formation

Quoi qu’il en soit, l’homme qui sera choisi doit s’inscrire sur le long terme et son projet devra donner une grande importance à la formation, le domaine de Luchin étant le principal actif du Losc.

A lire aussi >> PSG-Lille - Patrick Collot trouve les sifflets contre Eder "lamentables" 

Le dossier de l’entraineur pourrait évoluer la semaine prochaine, alors que les nouveaux patrons du club doivent définitivement en prendre les rênes dans les 15 prochains jours. Un premier passage devant la DNCG (le gendarme financier du football français) a déjà eu lieu en décembre, le projet a alors été validé. Un second passage interviendra désormais une fois la reprise du club terminée.