RMC Sport

Lille: Yilmaz raconte son gros coup de colère au lendemain du nul face à Saint-Etienne

A l'issue du nul face à Saint-Etienne lors de la 37e journée de Ligue 1, Burak Yilmaz avait promis à ses partenaires que Lille allait être sacré champion de France. A l'entraînement le lendemain, l'attaquant turc avait aussi élevé la voix pour remotiver ses coéquipiers. Sur Canal+ ce dimanche, le joueur de 35 ans est revenu sur cet épisode important de la saison lilloise.

Il n'avait connu que le championnat turc et chinois avant de partir pour le LOSC, l'été dernier, à 35 ans. La Ligue 1 n'a mis que très peu de temps à faire connaissance avec Burak Yilmaz, devenu l'un des leaders de l'équipe de Christophe Galtier, pour 16 buts marqués et cinq passes décisives en 28 matchs de championnat.

Interrogé ce dimanche par le Canal Football Club, Burak Yilmaz est revenu sur le nul lillois face à Saint-Etienne, lors de la 37e journée de Ligue 1. Ou plutôt l'après-match. Une contre-performance qui avait mis la pression aux Dogues, laissant le PSG à portée de titre avant la dernière journée. A l'issue du match face aux Stéphanois, Yilmaz s'était signalé par un discours mobilisateur, tenu à ses coéquipiers, leur assurant que Lille allait décrocher le titre.

Le lendemain, à l'entraînement, Burak Yilmaz n'avait pas hésité à vilipender ses coéquipiers pour les faire réagir. "Il fallait un choc, je n'étais pas le seul à penser ça. Fonte, Maignan, André, Bamba... tout le monde! En réalité, on aurait voulu jouer le match contre Angers juste après Saint-Etienne, c'était ça l'état d'esprit, a expliqué Yilmaz pour l'émission de Canal+. Avec cet état d'esprit là, on ne pouvait pas perdre."

"Galtier m'a beaucoup appris, merci"

Leader sur le terrain, Burak Yilmaz est devenu aussi rapidement un taulier du vestiaire, amenant son expérience au groupe lillois. "C'est vrai que j'ai une mentalité tournée vers la victoire. Je suis très agressif parfois, surtout quand on perd. Malheureusement, il peut m'arriver de faire de la peine aux gens, a concédé Yilmaz. Mais j'essaie tout de suite de les reconquérir parce que ça m'attriste de leur faire de la peine. Mais ils savent que j'ai bon coeur et que mes intentions sont bonnes, que si je me comporte comme ça, c'est parce que je déteste perdre."

Encore sous contrat jusqu'en juin 2022 avec le LOSC, Burak Yilmaz a déjà indiqué qu'il comptait honorer son bail. Il faudra donc pour lui et ses coéquipiers faire sans Christophe Galtier, qui a annoncé qu'il partirait à l'issue de cette saison. "Le coach me tolère parce qu'il me connaît. D'ailleurs je veux le remercier, il m'a beaucoup appris, merci monsieur Galtier", a lâché Burak Yilmaz, qui a estimé aussi que le titre du LOSC a été obtenu grâce "à l'amitié" des joueurs entre eux, qui leur a "permis de réussir".

GL