RMC Sport

LOSC: "Peut-être qu'il y a de la crispation chez Yilmaz", concède Gourvennec après sa colère

Présent en conférence de presse ce mercredi, à deux jours du déplacement du LOSC sur la pelouse du Paris Saint-Germain, Jocelyn Gourvennec est revenu sur la colère de Burak Yilmaz en fin de semaine dernière. L'attaquant turc de Lille n'avait pas apprécié d'être remplacé face à Brest.

Et si quelque chose s'était cassé entre Burak Yilmaz et le LOSC? Après une première année de rêve dans le Nord, marquée par un titre de champion de France et de très bonnes statistiques (18 buts en 33 matchs toutes compétitions confondues), l'attaquant turc de 36 ans vit un début de saison compliquée avec le club lillois. Burak n'a plus marqué depuis le 10 septembre lors d'une défaite face à Lorient (1-2) et semble avoir perdu en justesse dans le jeu.

De quoi nourrir de la frustration pour celui qui était le patron de l'attaque lilloise l'an dernier. Toujours très intense, le Turc a d'ailleurs fait part de sa colère vendredi dernier lors du match nul entre Lille et Brest au stade Pierre-Mauroy (1-1). Sorti à la 77e minute de la rencontre par Jocelyn Gourvennec, Burak était rentré directement aux vestiaires.

Yilmaz s'est excusé

Ce mercredi, l'entraîneur du LOSC est revenu sur cette affaire. Présent en conférence de presse à deux jours du match qui attend Lille sur la pelouse du Paris Saint-Germain vendredi soir au Parc des Princes, Gourvennec a répondu aux questions des journalistes, qui se sont d'abord centrées sur le cas Burak Yilmaz.

"C'est un garçon qui donne beaucoup. Jouer tous les trois-quatre jours en club et en sélection, c'est énergivore et c'est souvent quand on est fatigué qu'on est un peu frustré, surtout quand les résultats ne sont pas au bout", a commencé par souligner Gourvennec, comme pour expliquer que l'état de fatigue a poussé Burak à réagir de cette manière contre Brest.

L'entraîneur lillois n'a pas souhaité indiquer si la moindre sanction serait appliqué contre le Turc après son coup de sang, même si une discussion a bien eu lieu entre les deux et que "Yilmaz s'est excusé". Au-delà de la simple répétition des matchs, Gourvennec a tout de même concédé que le début de saison compliqué de Burak peut avoir un impact sur les nerfs de ce dernier.

"Il faut retrouver de la légèreté"

"Burak, peut-être qu'il y a de la crispation chez lui. Il a l'envie de bien faire parce qu'il est dans une série de matchs où il marque moins. Et c'est tout notre travail de lui faire prendre conscience qu'il faut retrouver un peu de légèreté, de la fluidité, pour mieux terminer les actions", a expliqué Gourvennec, qui s'est félicité que son équipe se crée des occasions depuis le début de la saison, malheureusement sans parvenir à les concrétiser.

Avec trois buts depuis le début de la saison, Burak est loin des sept réalisations de son coéquipier Jonathan David, meilleur buteur de Ligue 1. Comme si les deux attaquants du LOSC vivaient la saison 2020-2021 à l'envers, alors que le Canadien avait eu les plus grandes difficultés du monde à trouver le chemin des filets en début d'année dernière.

Et si le sanguin Burak Yilmaz n'a plus marqué dans le jeu en championnat depuis le 21 août et un match nul contre Saint-Étienne (1-1), son statut de titulaire ne semble pas être remis en question. Le Turc devrait ainsi débuter le match sur la pelouse du Parc des Princes vendredi. En espérant, cette fois, marquer un but pour son équipe.

DM avec J.Bo