RMC Sport

Lyon : Aulas menace Zlatan et le PSG

Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas - AFP

Après la victoire de l’OL contre l’Evian-TG (2-0), le président lyonnais Jean-Michel Aulas a affirmé sur Canal + que le PSG perdrait sur tapis vert son match à Nantes, dimanche, s’il alignait Zlatan Ibrahimovic.

La course au titre en Ligue 1 va-t-elle déborder du rectangle vert ? Alors que son équipe a repris provisoirement la tête du classement grâce à son succès de samedi contre l’Evian-TG (2-0), Jean-Michel Aulas n’a pas hésité à brandir la menace face à son rival parisien. Celle d’une défaite du PSG sur tapis vert à Nantes, dimanche, si Zlatan Ibrahimovic foule la pelouse de la Beaujoire. Car selon le président lyonnais (recadré par Frédéric Thiriez ce dimanche), la réduction de la peine du Suédois de quatre à trois matches par le CNOSF (pour ses insultes à Bordeaux) s’est effectuée sans procédure d’appel préalable.

« Cette requalification d’Ibrahimovic s’est faite contre l’avis de la commission de discipline. Je ne sais pas s’il va jouer demain mais je pense que ce serait une mauvaise décision du PSG car, inévitablement, il ne peut pas être qualifié, estime "JMA". Pour moi et pour les juristes, il ne peut pas jouer demain car il y a un vice de forme. Je pense que Nantes va l’exploiter, c’est certain. S’il y a une réserve, ils auront match perdu puisqu’il n’est pas qualifié. La commission de discipline est souveraine. Je n’ai pas fait de démarches mais je pense que le CNOSF va recevoir lundi une opposition à ce qui a été décidé. »

Aulas compte sur une disqualification de Lens

Le patron lyonnais n’en reste pas là et compte visiblement exploiter toutes les failles pour aller chercher un huitième titre de champion de France. « Je crois avoir compris que la DNCG avait découvert un certain nombre de difficultés dans le dossier de Lens (officiellement relégué ce samedi, ndlr). Est-ce que Lens était régulièrement qualifié tout au long de la saison au regard de ce qui a été évoqué ? Je ne sais pas mais le règlement dit que quand un club s’arrête avant la fin, on retraite les points, ce qui est plutôt en notre faveur (Lyon compte une victoire et une défaite contre Lens alors que Paris a remporté ses deux rencontres face au club artésien, ndlr), a poursuivi Aulas. Il y a une sérénité parce que, au plus mal, on peut finir à trois points de Paris s’ils gagnent tout. Et si jamais il y a un match qui ne sourit pas au PSG ou apporte des dispositions juridiques pour contrarier ce qui a été fait, nos chances restent intactes. Mon rôle est de mettre en place un dispositif qui fasse que l’équipe soit au plus haut. »