RMC Sport

Marseille a (presque) tourné la page Bielsa

Supporters de l'OM

Supporters de l'OM - AFP

L’OM se rend à Lille ce vendredi (20h45) à l’occasion de la 30e journée de Ligue 1. Un Losc qui sera entraîné la saison prochaine par Marcelo Bielsa, resté pour beaucoup une idole à Marseille. Alors forcément, son choix de signer à Lille n’a pas laisser indifférent dans la cité phocéenne.

Même Dimitri Payet, qui s’était épanoui sous les ordres de Marcelo Bielsa à l’OM, a vraiment eu du mal à y croire. Bielsa à Lille, il y avait de quoi être étonné. « Oui et non parce que je pense que c’est un coach qui peut coacher n’importe où, précise l’international français. On a vu, en un an à Marseille ce qu’il a fait donc je ne suis pas choqué là-dessus, mais plus sur l’endroit, sur Lille, parce que c’est Lille… (rires) Vous m’auriez dit Nice, Saint-Etienne ou quelque chose comme ça je n’aurais pas été surpris mais c’est vrai que Lille… Je ne vois pas El Loco dans le froid comme ça toute l’année, mais, je me suis trompé là-dessus. »

>> Payet: "Je n'ai pas à me justifier de mon comportement"

« La Bielsa-mobile »

Les supporters, eux, ont-ils tourné la page ? Pour la large majorité d’entre eux, la réponse est affirmative mais certains inconditionnels, avec leurs tee-shirts ou leurs casquettes à l’effigie de Bielsa, parlent tout de même de l’Argentin avec nostalgie. A l’image de Francky qui a garé devant sa boutique de supporters, juste devant le Vélodrome, une camionnette à l’effigie de Bielsa (la « Bielsa-mobile ») souvent prise en photo les jours de matchs. Avec Thierry, un autre inconditionnel de l’OM, ils avaient monté un mouvement pour que Bielsa reste à l’OM à la fin de la saison 2014/2015. « Il y a eu le coup de la glacière, et puis les six premiers moi où on s’est vraiment régalé, se remémore Francky. Moi, ça faisait une éternité que je n’avais pas vu le stade vibrer comme ça. Il y avait une ambiance de folie. Il y avait quasiment un stade acquis tout à sa cause. Je pense que les gens venaient avant tout pour voir Marcelo Bielsa. On a retrouvé une grinta qui nous faisait défaut par le passé. Il y avait une certaine communion entre l’entraîneur et le public. »

>> IAM: "Rien n'empêche d'aller voir jouer l'OM avec le survêtement d'un autre club"

« C’est comme dans une relation amoureuse… »

Et que reste-il à Marseille de cette période enfiévrée ? « Il reste la "Bielsa-mobile", une casquette, et puis évidemment les souvenirs. Mais c’est vrai que la page est tournée, bien sûr. Dans le bon sens du terme. Vu ce que fait l’équipe dirigeante pour l’instant, tout va pour le mieux », assure Francky. Du côté également de la Vieille Garde Ultras de l'OM, un groupe de supporters qui a entretenu d'excellentes relations avec Bielsa au point que l'Argentin les a appelés en fin d'année dernière pour leur confirmer qu'il avait de grandes chances de s'engager avec Lille, on ne se lamente pas sur le passé. « C'est comme dans une relation amoureuse, après une rupture il faut savoir passer à autre chose, sinon on n'avance jamais et on passe sa vie à repenser à son ex », explique très sérieusement un membre de ce groupe de supporters. La page est donc tournée mais un vent de nostalgie devrait souffler sur le Vélodrome la saison prochaine lors de la visite du Losc de Bielsa.

>> Emmanuel Macron est vraiment fan de l'OM