RMC Sport

"Marseille est une ville où règne le sida": l'OL juge "odieux" le tract de ses supporters pour le match contre l'OM

Un tract des ultras lyonnais assimilant Marseille à une "ville où règne le sida" a circulé dans les tribunes du Groupama Stadium pour OL-OM ce dimanche lors de la 6e journée de Ligue 1. Jean-Michel Aulas, le président lyonnais, envisage de porter plainte.

"Salut les gones, ce soir nous recevons l’un des clubs que nous détestons le plus après nos voisins du Forez ! Tout est détestable chez eux !" Voilà comment débute le tract distribué par les Bad Gones, l’un des principaux groupes de supporters de l’Olympique Lyonnais, dans le Virage Nord du Groupama Stadium, théâtre du choc de la 6e journée de Ligue 1 entre l’OL et l’OM (4-2). Et la suite est tout aussi violente de la part des Bad Gones.

"Hissons haut le pavillon du Virage Nord pour faire couler le rafiot marseillais"

"Leur ville sale, leur club de donneur de leçon, leur accent insupportable et pour finir leurs ultras prétendument antiracistes mais plus sûrement anti-français ! La saison passée, le virage était en feu à l’occasion des 30 ans, pour une victoire qui a plus que comptée en fin de saison. Ça doit être la même chose ce soir ! Pour nos couleurs, contre la vérole sudiste, hissons haut le pavillon du Virage Nord pour faire couler le rafiot marseillais ! Marseille est une ville où règne le sida !!!" Le tout signé Bad Gones Lyon...

"Inadmissible" pour Aulas

"Le tract des supporters est ridicule et odieux, a estimé le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, à l'issue du match. Nous avons 1% des supporters qui se distinguent par des gestes ridicules. Nous allons peut être porter plainte. L’image du club est dégradée à cause de certains supporters. C’est inadmissible !"

L'OL a également envoyé un communiqué à ce sujet : "L’Olympique Lyonnais dénonce le tract odieux distribué ce soir par des supporters du virage nord qui est à l’opposé des valeurs du club et qui ne serait malheureusement pas condamnable juridiquement. Le club déplore une telle initiative qui n’est pas digne de supporters et préférerait retenir les encouragements incessants qui ont porté l’équipe et qui, eux, sont à la hauteur du club et de ses ambitions."

A.D