RMC Sport

Mercato: les plus beaux coups de Leonardo au PSG

Ibrahimovic et Leonardo en 2012

Ibrahimovic et Leonardo en 2012 - AFP

De Zlatan Ibrahimovic à Carlo Ancelotti en passant par Verratti et Beckham, Leonardo avait lancé le projet QSI au PSG en faisant signer d’immenses stars à Paris entre 2011 et 2013. Retour sur les coups gagnants de l’ancien directeur sportif, de retour dans la capitale pour préparer la future saison.

Thiago Motta

Peut-être pas le transfert le plus clinquant de Leonardo au PSG mais sans doute le plus intelligent. En chipant le métronome italien à l’Inter Milan contre 10 millions d’euros à l’hiver 2012, le directeur sportif a offert à son équipe l’une de ses pièces les plus indispensables au début de l'ère QSI. C’est quand il n’était pas là qu’on mesurait l'importance de Thiago Motta. Un cadre qui n’a jamais été remplacé.

Maxwell

Leonardo aime les gauchers talentueux. Au mercato d'hiver 2012, il flaire la bonne affaire au Barça avec Maxwell, barré par la concurrence d'Eric Abidal. Le Brésilien accepte de rejoindre Paris pour 4 millions d'euros. Ami de Zlatan Ibrahimovic, l'arrière gauche débarque avec son palmarès long comme un bras et une précieuse expérience. Elément discret mais indispensable sur le terrain comme dans le vestiaire, il permettra au PSG de grandir. Et quelle classe. 

Zlatan Ibrahimovic

Même si Leonardo a frappé fort d’entrée avec Javier Pastore (ex-Parleme), la première figure de proue du PSG version QSI, c’est Zlatan Ibrahimovic. Contre un peu de 20 millions d’euros, l’attaquant suédois de l’AC Milan vient pour Zlataner la Ligue 1. Objectif largement atteint.

Thiago Silva

Un poil éclipsé par la signature de son partenaire milanais Ibrahimovic, le défenseur central brésilien est lui aussi séduit par le discours de Leonardo alors que le PSG est encore très loin d’être compétitif sur la scène européenne. Comme pour Javier Pastore, la direction parisienne met plus de 40 millions d’euros pour s’offrir les services du Monstro.

Marco Verratti

L’un des plus beaux coups de Leo. Lors de l’été 2012, le directeur sportif persuade ses dirigeants de mettre 12 millions d’euros sur un jeune milieu de 19 ans évoluant à Pescara, en Serie B italienne. Pari gagnant pour le Brésilien, Marco Verratti devenant très rapidement l’un des chouchous du Parc des Princes.

David Beckham

Le plus gros coup… marketing de Leonardo. Alors que le mercato d’hiver 2013 touche à sa fin, le PSG crée la sensation en annonçant l’arrivée de David Beckham. Plus que l’apport sportif, assez décevant, c’est l’impact mondial de son arrivée au PSG où il terminera sa carrière six mois plus tard qui reste à l’esprit.

Carlo Ancelotti

Antoine Kombouaré c’est bien. Mais pour un club qui vise une victoire en Ligue des champions, Carlo Ancelotti, c’est mieux. Malgré une première place au classement en Ligue 1 à la trêve de la saison 2012-2013, Leonardo fait savoir à Kanak qu’il doit partir et appelle le technicien italien, alors double vainqueur de la C1 avec l’AC Milan. Adoré par ses joueurs, il apportera des titres et de la crédibilité au PSG avant de claquer la porte pour partir au Real Madrid, froissé par les critiques de ses dirigeants qataris.

Edinson Cavani

Le dernier gros coup de Leo. Le transfert de l'ancien Napolitain est officialisé le 16 juillet 2013, alors que le départ du Brésilien, programmé, est imminent. Avant de quitter la capitale, le gaucher est à l'origine de la transaction la plus onéreuse de l'histoire du club (64 millions d'euros). Et après avoir évolué sur un côté dans l'ombre de Zlatan, l'Uruguayen est devenu le meilleur buteur de l'histoire du club. Et l'idole de Parc. Merci qui?

AB