RMC Sport

Metz: Antonetti estime avoir été "trop loin" après son clash avec Cardinale

Contacté par Nice-Matin, Frédéric Antonetti affirme avoir des "regrets" après s'en être pris verbalement à Yoan Cardinale, samedi, lors de la rencontre de Ligue 1 entre le FC Metz et l'OGC Nice (1-1).

"Explique-moi ce que tu as vu de là. Eh ferme-là! Espèce de bidon que tu es! Espèce de bidon! Oh! Il a tout vu de là. Qu’est-ce que tu as vu toi? Va dans le kop sud toi, au lieu d’être joueur. Va dans le kop sud, c’est ta place. (...) Espèce de cloche. T’es la risée de la France! Va t’acheter un cerveau. Tu discutes avec moi? Je ne vais pas m’abaisser à ça!" 

Entré dans une colère noire, Frédéric Antonetti a copieusement invectivé Yoan Cardinale lors de la rencontre entre le FC Metz et l'OGC Nice (1-1), samedi, comptant pour la 19e journée de Ligue 1.

"On ne hurle pas comme il l’a fait"

Le coach messin a dégoupillé juste avant que l’arbitre n’accorde un penalty pour les Aiglons, comme le demandait notamment Cardinale après une main de Boubakar Kouyaté. Une attitude jugée "indigne" par le club azuréen, qui a pris la défense de son gardien remplaçant dans un communiqué et dénoncé les "vociférations insultantes" de son ancien entraîneur.

Contacté par Nice-Matin, Antonetti affirme avoir des "regrets" après ce clash. "Ce qui s’est passé à Saint-Symphorien arrive parfois dans les stades. C’est une altercation. Quand on est remplaçant, on ne se comporte pas comme un supporter. On ne hurle pas comme il l’a fait. Après, oui, j’ai été trop loin. Oui, j’ai été trop dur. Si j’ai choqué Yoan Cardinale, je le regrette. J’ai des regrets. C’est une évidence.", indique-t-il, désireux de "tirer le rideau" et de ne pas gâcher ses "quatre années formidables" passées au Stade du Ray entre 2005 et 2009.

RR