RMC Sport

Metz-OL: Centonze s'en prend à Lyon, équipe "très moyenne sans penalty"

Le latéral messin Fabien Centonze a vivement critiqué l'OL et l'arbitrage, après un penalty sifflé contre le FC Metz ce vendredi soir en Ligue 1. Ce penalty a d'abord été arrêté par le gardien messin Alexandre Oukidja, mais l'arbitre a accordé une deuxième tentative, fructueuse, aux Lyonnais.

C'est une réaction qui ne manque pas de sel. À la mi-temps du match de Ligue 1 entre le FC Metz et l'Olympique Lyonnais, ce vendredi soir, le latéral messin Fabien Centonze a fustigé l'arbitrage et le niveau de ses adversaires. La faute à une controverse autour d'un penalty sifflé pour la formation rhodanienne et qui a dû être tiré deux fois. 

"Il y a beaucoup de colère, on se fait toujours pénaliser de la même façon. De toute façon, Lyon c'est une équipe qui, sans penalty, est très moyenne", a-t-il lâché avant de rentrer au vestiaire au micro de Canal+ Sport.

>> Le match Metz-OL en direct commenté

"Les arbitres, il faudrait quand même qu'ils se réveillent à un moment donné. Ou qu'on nous mette des arbitres étrangers. Parce que là, ça ne va plus du tout. Ça commence à bien faire", a ajouté le joueur de 24 ans.

Neuf minutes de tergiversations et de protestations

À l'origine de cet agacement: un penalty accordé à l'OL pour une main involontaire de Matthieu Udol à la retombée d'un corner (45e). La décision de siffler la faute a tardé et nécessité l'intervention de l'assistance vidéo (VAR) et le visionnage des images sur l'écran de contrôle en bord de terrain. Il a fallu environ quatre minutes pour que l'arbitre Éric Wattellier finisse par désigner le point de penalty, sous les huées du stade Saint-Symphorien.

Maxwel Cornet a pris ses responsabilités, mais son tir a été arrêté par Alexandre Oukidja. Sauf que le gardien messin s'était avancé d'un bon mètre juste avant le départ du ballon et que ses deux pieds avaient complètement quitté la ligne de but. L'arbitre a logiquement annulé cette tentative pour faire retirer le penalty. Les joueurs du FC Metz sont entrés dans une colère noire, y compris le portier qui a écopé d'un avertissement pour contestation. Après de nouvelles longues minutes d'attente, Moussa Dembélé s'est finalement chargé de frapper et d'ouvrir le score pour l'OL. Le match en était alors à la huitième minute du temps additionnel.

A.Bo