RMC Sport

Monaco-Nantes: la saison de Ligue 1 débute par un nul surprenant

Opposé au FC Nantes ce vendredi soir en ouverture de la saison 2021-2022 de Ligue 1, Monaco a largement dominé les débats, mais a dû se contenter d'un match nul (1-1) devant le public de Louis-II.

Une équipe troisième du dernier exercice et qualifiée pour la Coupe d'Europe, une autre maintenue de justesse dans l'élite après un barrage douloureux, et aucun vainqueur.

Alors que l'AS Monaco recevait ce vendredi soir le FC Nantes à Louis-II en ouverture de la saison 2021-2022 de Ligue 1, le club de la Principauté a été tenu en échec sur ses terres (1-1), malgré une partie globalement dominée. Laissant ainsi filer deux points largement à sa portée, avant l'entrée en matière de ses rivaux ce week-end.

Gelson Martins premier buteur de la saison, Boadu auteur d'un gros loupé

Entre deux rencontres de tour préliminaire de Ligue des champions contre le Sparta Prague, Niko Kovac a profité ce vendredi du duel face à Nantes pour titulariser plusieurs recrues: le gardien allemand Alexander Nübel, déjà aperçu en C1, mais aussi le milieu brésilien Jean Lucas et l'attaquant néerlandais Myron Boadu.

Arrivé cette semaine sur le Rocher, le grand espoir batave a failli ouvrir son compteur sur l'un de ses premiers ballons, dès la 8e minute de jeu, lorsqu'il a intercepté dans la surface nantaise une très mauvaise passe en retrait de Ludovic Blas. Mais après avoir crocheté Alban Lafont, l'ancien joueur d'Alkmaar s'est complètement déchiré au moment de conclure dans le but vide. Et c'est finalement de la part de Gelson Martins qu'est venue l'étincelle.

A la 14e, l'international portugais a profité d'un centre fuyant millimétré de Caio Henrique dans les six mètres, pour marquer au deuxième poteau, et du bout du pied, le tout premier but de la saison (1-0).

A ce moment-là, Monaco archi-dominait les débats et semblait se diriger vers un succès relativement tranquille. Sauf que l'ASM est tombée dans un faux rythme en fin de première période et s'est fait punir par une tête de Jean-Charles Castelleto sur un corner de Moses Simon (1-1, 42e) - le seul titre cadré du FCN dans le premier acte.

Le miracle nantais à la 89e

De quoi contrarier Kovac, sans bouleverser toutefois la physionomie du match. Dès le retour des vestiaires, les Monégasques ont repris leur marche en avant, et poussé dans le camp nantais. Sauf que le but de la victoire... n'est jamais venu.

Jean Lucas s'est montré dangereux sur coup franc (48e), tout comme Wissam Ben Yedder (67e), et Gelson Martins a été proche du doublé au terme d'un festival sur le côté droit (69e). Mais c'est surtout à la 89e minute que la rencontre a failli basculer, lorsque Tchouaméni a vu coup sur coup sa première frappe repoussée de justesse par Lafont, puis sa deuxième détournée par un défenseur adverse devant la ligne, avant que la troisième tentative asémiste n'échoue près du but... Un petit miracle pour les hommes d'Antoine Kombouaré.

Monaco aura vite l'occasion de tourner la page sur ce nul, puisqu'il recevra dès mardi soir Prague, avec l'ambition de se hisser en barrages de la C1, avant un déplacement à Lorient vendredi prochain. Nantes, lui, jouera son premier match à domicile contre le FC Metz, le dimanche 15 août.

C.C.