RMC Sport

Monaco-OL: causerie, coaching… les raisons d’un "coup historique" selon Aulas

Heureux et soulagé après la victoire capitale arrachée par l’OL dans les dernières minutes face à l’AS Monaco (2-3) dimanche en clôture de la 35eme journée de Ligue 1, le président lyonnais Jean-Michel Aulas qualifie ce succès de "coup historique". Mais assure que rien n'a été laissé au hasard…

L’OL revient de loin. De très loin. A Monaco où les Gones devaient impérativement s’imposer sous peine de faire une croix quasi-définitive sur le podium, l’Olympique Lyonnais, réduit à dix en deuxième période (expulsion de Caqueret), a arraché une victoire capitale lors d’une fin de match dingue (2-3). Présent dans les tribunes du stade Louis II, Jean-Michel Aulas ne cachait pas sa joie après la rencontre : "Les gars ont été magnifiques, s'est félicité le président sur le site de l'Olympique Lyonnais. Il y a du talent mais il y a aussi une fierté immense. Il a fallu se redresser de pleins de coups durs. La sortie de Maxence Caqueret, à un moment où on pensait que les choses étaient plus faciles, a été un élément déterminant."

Garcia "a fait une semaine extraordinaire"

Pour obtenir cette victoire et revenir à un point de son rival monégasque (3e de L1 avec un point d'avance), l’OL a dû composer avec la suspension de son entraîneur Rudi Garcia. Auteur de changements payants au cours de la rencontre, le coach de l’OL, souvent critiqué pour son coaching, a joué un rôle majeur dans ce succès selon son patron. Et pas que dimanche soir. "Je voudrais saluer le coaching de Rudi Garcia qui a été gagnant. Il a fait une semaine extraordinaire pour soutenir son équipe et trouver le système de jeu qui allait gêner, se félicite JMA. On a été obligé de changer deux fois."

Tous les dirigeants étaient présents pour la causerie

Si les Gones ont fait la différence sur la pelouse du stade Louis II, le président lyonnais veut enfin souligner la mobilisation de tout son club avant ce rendez-vous capital : "On avait solidifié l'ensemble des structures et fait en sorte que humainement, on soit tous là. Exceptionnellement, les dirigeants avaient participé à la causerie. On a fait un coup historique. On avait besoin qu'on dise aux joueurs que c'était possible. Ils ont livré un grand match, je suis fier d'eux et du club qui a trouvé ses racines dans ce match. On a senti tout le club derrière Rudi et les joueurs. Ce match relance toute la dynamique de la Ligue des champions." Samedi à 17h, l'OL tentera de faire un pas de plus vers le podium avec la réception de Lorient.

ABr